Faits divers – Justice

INVITÉ - "La Justice est sous dotée depuis des années"

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne vendredi 7 octobre 2016 à 10:35

Virginie Duval, la présidente de l'Union des Syndicats de Magistrats
Virginie Duval, la présidente de l'Union des Syndicats de Magistrats - USM

Le Congrès national de l'Union des Syndicats de Magistrats s'ouvre ce vendredi et pour trois jours à Dijon. Sa présidente Virginie Duval était l'invitée de France bleu Bourgogne à quelques heures du coup d'envoi.

Le thème de ce congrès est vaste : Quelle place pour la Justice. Comment allez-vous le décliner ?

« C'est un congrès de magistrats, c'est à dire de juges, et la question de la justice se pose à divers titres. A titre Institutionnel d'abord et au titre des moyens puisqu'on sait que la Justice est largement sous dotée des années malheureusement. »

Vous allez recevoir la visite du président de la République et de son ministre de la justice, c'est plutôt flatteur ?

« C'est un signe fort. Tous les ans le ministre de la Justice vient à notre congrès mais c'est la première fois qu'on accueille le président de la République donc évidemment c'est un signe fort. Et puis ça va lui permettre certainement de rappeler sa confiance à l'égard de la justice. »

Qu' allez-vous leur demander ?

« La question est plutôt de savoir comment on respecte la justice, comment on la considère et comment elle devra être dans notre institution, dans notre société pour ces prochaines années. C'est plutôt un bilan maintenant plutôt que des demandes puisqu'on sait que le quinquennat va se terminer. »

La justice est maltraitée par les pouvoirs publics ?

« Elle l'est moins qu'elle ne l'a été. On n'a plus d'attaques systématiques contre la Justice, c'est évident. Mais on a eu tellement de problèmes de moyens depuis des années que même si actuellement il est vrai qu'il y a des renforts en matière de recrutements, on vient de tellement loin que le gouffre est trop important à rattraper par rapport à nos voisins européens par exemple. Et puis à titre institutionnel, oui la Justice « judiciaire » a été mise de côté. »

Les magistrats peuvent appliquer le pouvoir judiciaire en toute indépendance ?

« Pas toujours ! Pas toujours parce que les magistrats du parquet ont un problème relatif avec leur statut. Il y a un lien avec le pouvoir exécutif et donc du coup, on peut craindre des suspicions sur certaines décisions. C'est d'ailleurs évoqué régulièrement dans les dossiers politiques et financiers. »

Et en période électorale, est-ce encore plus compliqué ?

« Non, on est dans une période où c'est finalement plus calme. Le problème, c'est que le statut n'étant toujours pas clarifié, il y a des suspicions qui pourraient revenir évidemment. »

Manuel Valls annonce la création de trente trois nouvelles prisons et un livre blanc sur les prisons avant mars 2017, qu'en pensez vous ?

« C'est une bonne chose. On a une situation carcérale indigne en France. La surpopulation carcérale est très très importante. 15 000 personnes dorment en dehors des lits prévus. 15 000 places qui manquent, donc il faut construire de nouvelles prisons, c'est évident et parallèlement, il faut aussi donner les moyens pour que les gens puissent se réinsérer. »

A Aix en Provence, les magistrats attendent un nouveau palais de Justice depuis 1972 ! La première qualité pour être magistrat, c'est d'être très très patient ?

« Oui et de vivre dans des locaux complètement désuets pour ne pas dire plus. Il y a avait plein de juridictions qui étaient en état de délabrement avancé. C'est le cas d'Aix notamment, c'est pourquoi les avocats ont fait une action (ndlr : les avocats ont organisé un faux procès) et c' était une bonne chose ! »

Vous attendez des annonces fortes cet après-midi à Dijon?

« Oui »

Virginie Duval a un point commun avec François Hollande, son mandat arrive à son terme. Elle est candidate à sa succession.Le thème

L'interview de Virginie Duval

Partager sur :