Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Irrégularités dans l'attribution d'un marché public: Alain Blinette président de la Com Com du Val de Gray s'explique

-
Par , France Bleu Besançon

Alain Blinette le président de la Communauté de Communes du Val de Gray donne aujourd'hui sa version des faits à propos du rapport de la cour des comptes qui fait état d'irrégularités dans le montage du dossier d'implantation d'un Techno-centre à Gray.

Alain Blinette, maire de Rigny et président de la Communauté de Communes du Val de Gray s'explique.
Alain Blinette, maire de Rigny et président de la Communauté de Communes du Val de Gray s'explique. © Radio France - Jean-François Fernandez

Gray, France

Une semaine après avoir été mis en cause, Alain Blinette le président de la Communauté de Communes du Val de Gray répond à ses accusations. Le procureur de la république Emmanuel Dupic nous expliquait le 20 septembre  2019 que selon un rapport de la cour des comptes, Alain Blinette était soupçonné d'irrégularités dans l'attribution d'un marché public concernant l'implantation d'un techno-centre à Gray en 2015.  Ce projet aurait, selon la cour des comptes, fait l'objet de surfacturations. 

J'ai toujours fait preuve de la plus grande transparence à chaque étape de la procédure" Alain Blinette.

Le président Alain Blinette a réuni la presse ce mercredi à Gray pour lire une longue déclaration afin d'expliquer que jamais il n'a cherché à frauder.

Alain Blinette, président de la Communauté de Communes du Val de Gray - Radio France
Alain Blinette, président de la Communauté de Communes du Val de Gray © Radio France - Jean-François Fernandez

Il explique notamment que le code des marchés public en 2015 n'obligeait pas de lancer d'appel d'offres s'il n'y avait pas de concurrence (article 28 II). La société Capscore était la seule à proposer ce projet de Techno-centre, elle avait été retenue. En 2016 avec un changement du code des marchés public, cette disposition est supprimée. Alain Blinette affirme à l'époque avoir suivi la réglementation, il précise d'ailleurs avoir informé les services de l'état de l'avancement du dossier, services de l'état qui a l'époque  n'avaient pas fait d'observation.

Le techno-centre : un gros calculateur

Le projet de Techno-centre, proposé à la Communauté de Commues du Val de Gray par la société Capscore est intéressant pour les élus. Il propose un super calculateur, à disposition des entreprises, y compris les PME locales. La Com Com vote le projet car il n'existe pas d'équipement de ce genre à Besançon ou Dijon, premier arrivé premier servi. 

Alain Blinette explique que un emploi créé génère 450 euros de rentrées fiscales pour la communauté de communes. La société Capscore dans son projet parle d'une centaine d'emplois créés autour de ce Techno-centre. Les élus de la Com Com est intéressée par le projet, pour le dynamisme économique du bassin Graylois.

Alain Blinette devant le super calculateur du Techno-centre de Gray - Radio France
Alain Blinette devant le super calculateur du Techno-centre de Gray © Radio France - Jean-François Fernandez

Emmanuel Dupic, le procureur de la république expliquait le 20 septembre  2019 qu'Alain Blinette et le responsable de la société Capscore sont poursuivis pour détournement de fonds publics. Il devront s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Vesoul premier trimestre 2020. Une affaire qui tombe en pleine campagne pour les municipales, Alain Blinette sait qu'il risque d'être inéligible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu