Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Sécurité Routière : journée #TousResponsables mercredi 18 septembre

Isère : dix-huit mois de prison ferme pour avoir renversé un cycliste, en juillet, à Ruy-Montceau

-
Par , France Bleu Isère

Tôt le matin du 20 juillet, u, chauffard de 37 ans, ivre, a percuté un cycliste sur la départementale 1006 à Ruy-Montceau, à côté de Bourgoin-Jallieu, en Isère. Il vient d'être condamné entre autres à dix-huit mois de prison ferme. Le cycliste est vivant, mais gravement blessé. Son épouse témoigne.

Le procès a eu lieu ce mardi au tribunal de Bourgoin-Jallieu
Le procès a eu lieu ce mardi au tribunal de Bourgoin-Jallieu © Radio France - Céline Loizeau

Ruy-Montceau, France

"Je leur ai dit : vous avez fauché mon mari en pleine vie. Vous l'avez laissé pour mort au bord de la route. Pour moi, vous êtes des criminels de la route" raconte Jacqueline. Son mari ne marche toujours pas depuis l'accident, il peut seulement s'asseoir dans son lit, "pas trop longtemps." Il quitte cette semaine l'hôpital Edouard-Herriot à Lyon pour un centre de rééducation à Bourgoin-Jallieu. La même semaine que le procès de celui qui l'a percuté, le matin du 20 juillet dernier.

Ce matin-là, le sexagénaire part tôt de son domicile berjallien, comme à son habitude, pour s'adonner à son sport de prédilection le vélo. Sur la départementale 1006, à Ruy-Montceau, il n'a pas le temps de voir arriver la voiture qui va le percuter et le projeter "à près de 3 mètres de haut" selon un témoin. A bord, deux amis qui sortent de la boîte de nuit d'à côté, après une soirée déjà très arrosée à Lyon. Ils ne s'arrêteront que sur un parking à peine plus loin, pour changer le pneu qui a explosé sous le choc. Et repartent. C'est un témoin qui raconte cette scène, un infirmier qui a vu l'accident, qui est resté au chevet de la victime et a prévenu les secours. 

Témoignage - "Ils sont repartis, sans s'inquiéter"

"Mon mari est dans la haine, dans la souffrance, il en veut à ses gens" explique Jacqueline. Elle a assisté au procès, aux explications des deux prévenus. Ils lui ont présenté leurs excuses, mais ça ne la touche pas. Pas plus que la condamnation : pour le chauffard, trois ans de prison, dont dix-huit mois fermes, assortis d'une mise à l’épreuve, d'obligation de soins et d'indemniser la victime. Le passager, poursuivi pour non-assistance à personne en danger, a lui été relaxé, expliquant à l'audience s'être endormi et ne s'être rendu compte de rien. Elle espère que la condamnation du chauffeur lui fera changer de comportement, mais reste pessimiste. "Je pense qu'ils n'ont rien dans la tête. Ce qui est grave, c'est que ce sont des pères de famille, en récidive. Il ne voyait pas la route tellement il était ivre ! Quant au passager, pour moi il a aussi une responsabilité. il a vu que son collègue était ivre. Il fallait s'arrêter au bord de la route et dormir." Et d'ajouter : "_Je crois que je ne pardonnerai jamais_."

Témoignage - "Il ne voyait pas la route tellement il était ivre !"

Choix de la station

France Bleu