Faits divers – Justice

Isère : 25 migrants de Calais sont arrivés à Saint-Martin-d'Hères

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Isère vendredi 28 octobre 2016 à 4:33

Les 25 migrants sont arrivés à Saint-Martin-d'Hères peu après minuit dans la nuit de jeudi à vendredi.
Les 25 migrants sont arrivés à Saint-Martin-d'Hères peu après minuit dans la nuit de jeudi à vendredi. © Radio France - Tommy Cattaneo

Les premiers migrants en provenance de Calais sont arrivés en Isère dans la nuit de jeudi à vendredi. 25 hommes, qui sont désormais hébergés au centre d'accueil et d'orientation de Saint-Martin-d'Hères.

Avec le démantèlement de la jungle de Calais, on savait que l'Isère allait accueillir des migrants. Les premiers sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi dans le département. Ils sont hébergés sur le campus de Saint Martin-d'Hères, dans un CAO, un centre d'accueil et d'orientation.

Un CAO géré par l'association La Relève

Le car qui transportait ces 25 personnes a finalement atteint sa destination peu après minuit. Tous ces hommes étaient partis de Calais vers 13h15 jeudi après-midi. Un voyage de 11 heures forcement fatigant. Les migrants sont descendu du bus, ils ont pris leurs sacs dans la soute avant de renter dans le bâtiment où ils vont désormais séjourner.

"One bag ? Ok follow me" (Un seul sac ? Ok suivez-moi), dit aux réfugiés une bénévole de l'association la Relève, qui gère ce centre d'accueil. Pour l'instant, ces 25 personnes sont les seuls migrants de Calais dans notre département.

Plus de centre d'accueil et d'orientation à Pont-de-Claix

A terme, ils pourraient être une centaine, selon la préfecture. Ils seraient accueillis à Saint-Martin-d'Hères donc. Mais aussi dans un autre centre. "Au début il y avait aussi Pont-de-Claix et Saint-Hilaire-du-Rosier", confie Mathilde Cressent, chargé de l’accueil des migrants au cabinet du préfet de l'Isère. "Mais Pont-de-Claix a été rendu à son affectation d'origine, à savoir l'hébergement d'urgence hivernal."

Pour Saint-Hilaire-du-Rosier, le centre d'accueil reste "opérationnel" selon la préfecture, même si aucune arrivée ne serait prévue dans l'immédiat. La question de l’accueil des migrants avait provoqué des tensions au début du mois d'octobre. Des coups de fusil avaient été tirés contre l'ancien centre de vacances ERDF, là où doit être installé le centre d’accueil.

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :