Faits divers – Justice

Isère : emporté par une avalanche, il survit à une chute de 80 mètres et passe la nuit dans un igloo

Par Jules Brelaz, France Bleu Isère et France Bleu mercredi 21 décembre 2016 à 20:45 Mis à jour le mercredi 21 décembre 2016 à 22:30

Le glacier de la Pilatte
Le glacier de la Pilatte - © Patrick Perrier

Trois jeunes randonneurs ont été secourus mercredi matin, après avoir été pris la veille dans une avalanche près du refuge de la Pilatte, dans le massif de l'Oisans. L'un d'eux a survécu à une chute vertigineuse. Les sauveteurs de la compagnie de CRS Alpes, basée à Grenoble, parlent d'"un miracle".

"D'ordinaire, ce sont des individus que l'on retrouve décédés à la fonte des neiges. Ils ont eu une chance inouïe". Damien Fillon n'en revient toujours pas. Ce gardien de la paix de la CRS Alpes, basée à Grenoble, était dans l'hélicoptère de la Sécurité civile qui a évacué mercredi matin les trois randonneurs.

Partis mardi du village de La Bérarde sur la commune de Saint-Christophe-en-Oisans (Isère), les trois randonneurs souhaitaient passer la nuit au refuge de la Pilatte (2572 m). Vers 20 heures, ils se trouvaient à cinquante mètres du refuge lorsqu'une énorme plaque de neige de 300 mètres de long et de 70 cm de hauteur s'est détachée.

Une chute de 80 mètres du haut d'une barre rocheuse

Deux des trois randonneurs ont été emportés sur une trentaine de mètres, avant de s'arrêter sur un promontoire rocheux. Le troisième, en revanche, a fait une chute de 80 mètres de haut. Il s'en tire avec une fracture de la mâchoire et un tassement de vertèbres "seulement", précise Damien Fillon. Le blessé n'était pas enseveli, mais il ne pouvait pas redescendre dans la vallée. Ses deux compagnons sont alors descendus jusqu'à lui pour creuser un abri de fortune dans la neige.

Ils n'avaient même pas de gelure au matin

Mercredi au petit matin, l'un des trois randonneurs parvient à rejoindre le bas de la vallée et à donner l'alerte. Un hélicoptère de la Sécurité civile décolle de l'Alpe d'Huez avec à son bord la CRS Alpes basée à Grenoble. Survolant le lieu de l'avalanche, Damien Fillon et les autres sauveteurs ne comprennent pas comment les randonneurs ont survécu.

"Ça doit être la période des fêtes qui favorise ça, un triple miracle !" - un membre de la CRS Alpes

"C'est d'autant plus miraculeux qu'ils n'ont aucune expérience de la haute-montagne, des gens partis de nuit, sans communication radio, et surtout, pas de DVA, pelle, sonde, le triptyque indispensable à la pratique de la montagne". Quand les secouristes arrivent sur place, les deux randonneurs sont emmitouflés dans une couverture de survie. Leurs vêtements sont trempés, mais ils n'ont même pas de gelures. A quatre jours du réveillon de Noël, la vie leur a fait un cadeau qu'ils ne sont pas prêts d'oublier.

Le refuge de la Pilatte dans le massif de l'Oisans en Isère. - Radio France
Le refuge de la Pilatte dans le massif de l'Oisans en Isère. © Radio France - Yann Forget
Les trois randonneurs ont passé la nuit à près de 2500 mètres d'altitude dans un abri de fortune creusé dans la neige.  - Radio France
Les trois randonneurs ont passé la nuit à près de 2500 mètres d'altitude dans un abri de fortune creusé dans la neige. © Radio France - Denis Souilla