Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Isère : il pensait louer son appartement à des touristes, c'était en fait pour de la prostitution

mardi 5 juin 2018 à 19:12 - Mis à jour le mercredi 6 juin 2018 à 15:15 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère et France Bleu

L'appartement avait été mis en location via la plateforme Airbnb, mais là il n'a pas été loué par des touristes. Ce mardi, à Vienne (Isère), la police y a interpellé une prostituée et son proxénète.

Les policiers viennois ont mis une surveillance en place dès que le propriétaire trompé les a alertés.
Les policiers viennois ont mis une surveillance en place dès que le propriétaire trompé les a alertés. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Vienne, France

L'histoire commence lorsque le propriétaire de cet appartement du quartier Saint-Germain de Vienne (Isère), mis en location sur la plateforme Airbnb, a été contacté par un homme et une femme, se présentant comme des touristes espagnols. En réalité, il s'agit de deux Paraguayens. Elle est prostituée et lui est son proxénète. 

Un différend avec un client

En milieu de semaine dernière, un client de cette femme de 34 ans a un différend avec le couple. Ayant un doute, il effectue quelques recherches sur le logement et tombe sur l'annonce laissée par le propriétaire via le site Airbnb. Il contacte ce dernier, qui n'en revient pas. Le propriétaire trompé alerte dans la foulée la police. Une surveillance est mise en place dès vendredi. 

De nombreuses allers et venues d'hommes

Les policiers constatent de nombreuses allers et venues d'hommes. Ce mardi, le couple a été interpellé. La femme a reconnu quatre à cinq passes par jour pour 250 à 400 euros de bénéfices. Elle a été laissée libre. Quant à son proxénète, âgé de 31 ans, il a dit toucher 1.200 euros par mois pour s'occuper du logement et de la "protection" de la femme. Mercredi, il a été condamné à dix mois ferme avec mandat de dépôt, cinq ans d'interdiction de territoire et cinq ans d'interdiction de port d'arme.