Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attaque de militaires en Isère : "Ils ont évité le véhicule en se protégeant derrière un véhicule stationné"

jeudi 29 mars 2018 à 15:49 - Mis à jour le jeudi 29 mars 2018 à 17:18 Par Denis Souilla et Véronique Pueyo, France Bleu Isère et France Bleu

L'homme qui a tenté de foncer sur des militaires faisant leur jogging, jeudi matin à Varces-Allières-et-Risset (Isère), a été interpellée jeudi à la mi-journée à Grenoble. La propriétaire de la voiture a également été arrêtée à Échirolles, dans la périphérie grenobloise.

Colonel Alain Didier, chef d'État major de la 27e Brigade d'infanterie de montagne à Varces-Allières-et-Risset
Colonel Alain Didier, chef d'État major de la 27e Brigade d'infanterie de montagne à Varces-Allières-et-Risset © Radio France - Véronique Pueyo

Varces-Allières-et-Risset, France

L'homme suspecté d'avoir tenté de renverser des militaires jeudi matin près d'une caserne de Varces-Allières-et-Risset (Isère) a été arrêtée à Grenoble, à son domicile dans le quartier de l'Arlequin, jeudi à la mi-journée, par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police nationale. La propriétaire de la voiture qui aurait servie à la tentative d'attaque a également été interpellée à Échirolles, au sud de Grenoble.

Vers 8h45, une Peugeot 208 noire avait tenté de renverser quatre militaires du 7e Bataillon des chasseurs alpins qui couraient près de leur caserne. Le conducteur aurait proféré quelques insultes avant de prendre la fuite. Lors de cet incident, aucun militaire n'a été blessé.

La thèse terroriste semble écartée

Dans le cadre de ces interpellations, des vérifications sont en cours pour savoir quelles étaient les motivations précises du conducteur. Selon des premiers éléments, il ne s'agirait pas d'un acte isolé mais un fait de droit commun impliquant un homme ivre, après une dispute conjugale, et non d'un attentat.

Encore des imprécisions

La teneur des menaces proférées à l'encontre des militaire n'est pas connue, selon le Colonel Alain Didier, chef d'État major de la 27e Brigade d'infanterie de montagne à Varces-Allières-et-Risset. "Une enquête est en cours à ce sujet", selon lui. Lors de l'incident, jeudi matin, "les militaires ont évité le véhicule en se remettant sur le trottoir et en se protégeant derrière un véhicule stationné" près d'eux. De ce fait, aucun des soldats visés par le véhicule n'a été atteint ni blessé.

"Les militaires ont évité le véhicule en se remettant sur le trottoir et en se protégeant derrière un véhicule stationné" — Colonel Alain Didier, chef d'État major de la 27e Brigade d'infanterie de montagne

Lors de l'incident, les militaires ont pu récolter des éléments du véhicule afin de retrouver assez rapidement le conducteur qui les a menacés.

L'entrée de la 27e Brigade d'infanterie de montagne à Varces-Allières-et-Risset, en Isère - Radio France
L'entrée de la 27e Brigade d'infanterie de montagne à Varces-Allières-et-Risset, en Isère © Radio France - Véronique Pueyo

Des mesures de protection pour les militaires

Au sein du quartier militaire de Reyniès, à Varces-Allières-et-Risset, la situation a été gérée "avec calme et sérénité" confie le Colonel Alain Didier, avant d'ajouter que les soldats sont "habitués à faire face à des situations de stress, de crise, de tension". 

"Nous avons un dispositif de sécurité avec des directives nationales qui sont appliquées localement. Nous allons prendre les mesures qui s'imposent pour protéger nos infrastructures et la sûreté de nos personnels." L'encadrement de la 27e Brigade d'infanterie de montagne, basée en Isère, précise que les entraînements des soldats vont reprendre normalement, et qu'il est "hors de question" d'arrêter les entraînements habituels.

Échirolles, Varces-Allières-et-Risset et Grenoble en Isère. - Radio France
Échirolles, Varces-Allières-et-Risset et Grenoble en Isère. © Radio France - Xavier Demagny/Denis Souilla