Faits divers – Justice

Isère : le contrôleur de la SNCF accusé d'agression sexuelle est relaxé

Par Axelle Labbé, France Bleu Isère mercredi 1 avril 2015 à 15:42

Le tribunal de Bourgoin-Jallieu a tranché en faveur de la relaxe
Le tribunal de Bourgoin-Jallieu a tranché en faveur de la relaxe © MaxPPP

Jugé pour agression sexuelle sur une passagère, un contrôleur SNCF de 35 ans a été relaxé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. Il risquait jusqu'à sept ans de prison. Le parquet a annoncé qu'il allait faire appel.

Un contrôleur de la SNCF, âgé de 35 ans, a été relaxé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. Il était jugé pour "agression sexuelle par personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions ". L'homme risquait sept ans de prison. 

Les faits remontent au mardi 3 février au matin :  une jeune fille de 18 ans qui attendait son train sur le quai de la gare de Saint-André-le-Gaz est abordée par un contrôleur. Celui-ci discute avec elle. Tous deux montent dans la rame, qui part en direction de Grenoble. Une fois les opérations de contrôle terminées, l'homme vient s'asseoir à côté de la jeune fille et commence à lui poser des questions sur sa vie, ses loisirs ; il lui aurait, par exemple, demandé si elle avait un petit copain.

Il aurait ensuite commencé à la toucher, le mollet d'abord, puis la cuisse, et lui aurait pris la main. De la drague très appuyée diront certains, beaucoup trop pour la Justice, surtout venant d'un homme de 35 ans, en uniforme, face à une jeune fille de 18 ans.

Le parquet a annoncé sa décision de faire appel du jugement du tribunal correctionnel.