Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Isère : le maire de Fontaine, Jean-Paul Trovero, sorti de garde à vue "mais pas blanchi"

jeudi 31 mai 2018 à 13:26 - Mis à jour le vendredi 1 juin 2018 à 19:04 Par Julien Morin, France Bleu Isère

Le maire PCF de Fontaine (Isère) a été placé en garde à vue jeudi matin dans les locaux de la police judiciaire de Grenoble, il en est sorti vendredi après-midi. Jean-Paul Trovero était entendu dans le cadre d'une affaire de favoritisme dans l'attribution d'un marché public remontant à l'été 2015.

Jean-Paul Trovéro, le maire de Fontaine
Jean-Paul Trovéro, le maire de Fontaine © Maxppp -

Fontaine, France

"Il est sorti mais il n'est pas blanchi" : les enquêteurs de la Police Judiciaire ont terminé l'audition de Jean-Paul Trovero, et si celui-ci n'est pas mis en examen, c'est tout simplement car l'enquête n'est pas terminée. Plusieurs témoins, doivent encore être auditionnés.

Selon une source proche du dossier, une garde à vue prolongée n'est jamais bon signe, d'autant que dans ce genre d'affaire (attribution de marché public passé sans réel appel d'offre), les éléments probants sont rassemblés par les enquêteurs avant l'audition. Jean-Paul Trovero a répondu aux questions des enquêteurs pendant plus de 24 heures avant de sortir des locaux de la PJ vers 17h, vendredi.

Favoritisme sur l'attribution d'un marché public

Convoqué par les enquêteurs de la police judiciaire, le maire PCF de Fontaine, dans l'agglomération grenobloise, s'est présenté jeudi matin à l'hôtel de police de Grenoble. Jean-Paul Trovero a été placé en garde à vue dans le cadre d'une affaire de favoritisme portant sur l'attribution d'un marché public à l'été 2015. Cette garde à vue a été prolongée vendredi matin. 

Marchés publics sans appels d'offres, gestion préoccupante des finances communales

Dans un rapport portant sur la période 2009-2015, la chambre régionale des comptes épinglait les nombreuses irrégularités dans la gestion de la commune. C'est sur ce document que s'est appuyé le procureur de la République de Grenoble pour lancer une enquête. 

Le rapport de la cour des comptes, portant sur la période 2009-2015, faisait état d'une gestion préoccupante des finances de la commune, d'attribution de subventions contestables, de durée de travail des personnels illégales, mais aussi de marchés publics passés sans appel d'offres. C'est précisément pour ce dernier cas que Jean-Paul Trovero serait entendu par les enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble.