Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Isère : menacée de mort et victime de cyberharcèlement pour avoir critiqué l'Islam, Mila va sortir un livre

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

C'est l'éditeur Grasset qui annonce que Mila va prochainement sortir un livre. Depuis janvier 2020 et une critique virulente de l'Islam via une vidéo sur les réseaux sociaux, la jeune lycéenne iséroise est victime d'harcèlement et de menaces de mort.

Profil twitter de Mila.
Profil twitter de Mila. © Radio France - Céline Loizeau

Alors que d'ici quelques jours, à Paris, seront jugées plusieurs personnes pour harcèlement moral et/ou menaces de mort sur Mila via les réseaux sociaux, la maison d'édition Grasset fait savoir que la jeune Iséroise va raconter son histoire dans un livre. "Je suis le prix de votre liberté", doit sortir le 23 juin. 

Menacée de mort et de viol

Début 2020, l'adolescente, alors âgée de 16 ans, doit quitter son lycée de Villefontaine (Isère) après avoir été violemment prise à partie pour avoir critiqué l'Islam sur les réseaux sociaux. Elle a été menacée de mort et de viol notamment. Dans cet ouvrage, elle "raconte son parcours" et "décrit la violence d'une époque intoxiquée aux réseaux sociaux", selon Grasset.

Mila, qui a depuis réaffirmé ses opinions à différentes reprises sur les réseaux sociaux, vit sous protection policière comme sa famille. Son avocat Richard Malka la décrit comme "bunkerisée".  

Le 3 juin devant le tribunal correctionnel de Paris, plusieurs personnes sont convoquées pour être jugées notamment pour "harcèlement moral en ligne" et/ou "menaces de mort". Deux autres personnes ont été condamnées entre l'été 2020 et janvier 2021 à des peines de prison pour menaces : une à Malte, l'autre dans le sud-ouest. D'autres sont mises en examen. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess