Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Isère : plainte du maire de Charvieu-Chavagneux Gérard Dezempte contre la députée Cendra Motin

-
Par , France Bleu Isère

La plainte du maire de Charvieu-Chavagneux (Isère) est déposée pour "injure publique" et vise des propos tenus par la députée Cendra Motin quelques jours avant le 1er tour des municipales. Le dossier vient devant le tribunal de Vienne ce mardi, non pas sur le fond, mais pour un point de procédure.

Cendra Motin, députée LREM de l’Isère, et Gérard Dezempte, maire divers droite de Charvieu-Chavagneu
Cendra Motin, députée LREM de l’Isère, et Gérard Dezempte, maire divers droite de Charvieu-Chavagneu © Maxppp - Christophe Morin / Michel Thomas

Ce mardi 8 septembre, le tribunal de Vienne se penchera sur la plainte déposée par Gérard Dezempte, maire de Charvieu-Chavagneux, contre celle qui l'avait battu lors des législatives de 2017, la députée de la 6e circonscription Cendra Motin. Cendra Motin sous l'étiquette LREM et Gérard Dezempte, divers droite, soutenu alors par le FN.

La plainte vise des propos de mars 2020 tenus par Cendra Motin, sur son compte Facebook, quelques jours avant le 1er tour des municipales : Gérard Dezempte se représentant pour la mairie de Charvieu-Chavagneux et a été réélu dès le 1er tour face à Mamadou Dissa. Elle évoque "un régime de peur" instauré par le maire dans sa commune, "un xénophobe de pire espèce" et un "terroriste." 

C'est ce dernier terme qui choque le plus le maire de Charvieu-Chavagneux : "c'est inimaginable qu'un élu en traite un autre de terroriste, ce n'est pas digne d'un député d'avoir cette attitude." Et de poursuivre : "c'est une incitation à me tuer." De son côté, la députée Cendra Motin dit "assumer ses propos car ils font référence à un article du Dauphiné-Libéré où j'explique ce que j'entends par "terroriste", quelqu'un qui manage par la peur, qui instaure un régime de terreur. En aucun cas, je l'associe à quelqu'un qui pose des bombes."

Ce mardi, les juges n'aborderont pas les arguments des uns et des autres, le fond du dossier, mais statueront sur le montant de la consignation que Gérard Dezempte, partie civile, va devoir verser. Cela vise à garantir le paiement d'une éventuelle amende dans le cas où la plainte s’avérerait abusive.

Le post de Cendra Motin visé par la plainte de Gérard Dezempte.
Le post de Cendra Motin visé par la plainte de Gérard Dezempte. - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess