Faits divers – Justice

Isère : un professeur de guitare de accusé d’agression sexuelle sur une élève de 10 ans

Par Denis Souilla, France Bleu Isère jeudi 30 avril 2015 à 19:54

Une guitare sèche.
Une guitare sèche. © Creative commons - jameslee

Un professeur de guitare, basé à Crémieu (Isère), sera jugé le 3 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Bourgoin Jallieu. L'homme âgé de 50 ans est poursuivi pour "agression sexuelle sur mineur de 15 ans". Il nie les faits malgré des enregistrements du cours de musique qui semblent accréditer la version de l’élève de 10 ans.

Un professeur de guitare de Crémieu (Isère) est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une de ses élèves. L'homme a 50 ans, elle en a 10. Il est poursuivi pour "agression sexuelle sur mineur de 15 ans" mais nie les faits. Des enregistrements du cours de musique semblent accréditer la version de la jeune fille.

"On peut résumer ça à des chatouilles et des bisous dans le coup" , explique le procureur de la République de Bourgoin-Jallieu, Cédric Cabut, sur France Bleu Isère, qui ajoute "pour ceux qui ont pratiqué un instrument ça n’a pas grand-chose avoir avec la musique, où le professeur incite plutôt les élèves à se concentrer davantage sur les partitions et le métronome…"

**

Le professeur confondu par des enregistrements audio

Les faits dénoncés par la jeune élève de 10 ans se seraient produits à deux reprises, lors des cours particuliers. L’homme mis en cause nie les faits malgré des enregistrement audio du cours réalisés sur le smartphone de la jeune fille et au  cours duquel "le professeur fait lui-même référence aux chatouilles et aux bisous, avec des bruits qui peuvent être interprétés comme corroborant la version de la jeune victime" révèle le procureur de la République qui a décidé de placer le quinquagénaire sous contrôle judiciaire en attendant le 3 juin, date de sa convocation devant le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. Il sera jugé pour "agression sexuelle sur mineur de 15 ans" , le professeur de guitare s’est vu notifier également l’interdiction d’exercer son métier et d’être en contact avec des mineurs.

Cédric Cabut : "des chatouilles, des bisous dans le cou... ça ne fait pas partie des attributions du professeur de musique"