Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Isère : une enquête de satisfaction sur le lien entre la police et la population

-
Par , France Bleu Isère

Que pensez-vous de la police ? C'est la question posée aux Isérois dans le cadre d'une enquête nationale sur le lien entre la population et les forces de sécurité. Tous ceux qui le souhaitent sont invités à répondre à un questionnaire en ligne.

Cette enquête sur la qualité du lien entre les Isérois et les forces de l'ordre se poursuit jusqu'à la fin du mois de septembre.
Cette enquête sur la qualité du lien entre les Isérois et les forces de l'ordre se poursuit jusqu'à la fin du mois de septembre. © Maxppp - Aurélien Morissard

Grenoble, France

Cette étude est menée par une équipe de chercheurs indépendants de l'université Savoie Mont Blanc. Cela prend une dizaine de minutes... et c'est anonyme. L'objectif c'est principalement d'améliorer l'accueil dans les commissariats. Cette enquête de satisfaction c'est un peu la version 2.0 de la bonne vieille boîte à idées. Une fois les résultats dévoilés par les chercheurs, cela permettra à chaque commissariat d'améliorer ce qui doit être amélioré, au cas par cas. Du délai d'attente pour porter plainte aux locaux, ou encore au travail effectué par les patrouilles. L'idée c'est de savoir comment les gens perçoivent la manière dont ils sont reçus, ainsi que le regard qu'ils portent sur le travail des policiers. 

L'objectif : 500 participants à Grenoble

Comme il s'agit d'une enquête nationale, cela permettra aussi à chaque commissariat de savoir s'il fait partie des bons et des mauvais élèves. Pour obtenir des résultats significatifs. La police espère qu'un maximum de personnes vont prendre les dix minutes nécessaires pour répondre au questionnaire : homme, femme, actifs, inactifs, habitants de quartier populaire. Vous pouvez y participer, si vous habitez à Fontaines, Echirolles, la Tronche, Gières, Bourgoin ou encore Voiron. A Grenoble, l'objectif est de recueillir l'avis d'au moins 500 personnes.

Le lien pour participer est ici.

Les explications de Nadine Le Calonnec, directrice départementale de la sécurité publique à Grenoble