Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Isère : une enquête ouverte pour enlèvement, séquestration et viol sur une adolescente de 15 ans

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête ce jeudi pour enlèvement, séquestration et viols sur une mineure de 15 ans. L'adolescente a été retrouvée dénudée dans un buisson à Échirolles, dans la banlieue grenobloise.

L'hôtel de police de Grenoble.
L'hôtel de police de Grenoble. © Radio France - Laurent Gallien

C'est une passante qui a donné l'alerte aux pompiers ce jeudi matin, vers 9 heures. Elle a retrouvé une jeune femme de 15 ans à moitié dénudée dans un buisson à Échirolles, au sud de Grenoble. Selon les pompiers, elle était "consciente mais choquée" et présentait des traces de "coups de poings au visage" et de "coups de cutter superficiels" sur la peau. La victime a été transportée au CHU de Grenoble pour être examinée. 

Interrogée par la police, l'adolescente explique avoir été enlevée vers 8 heures ce jeudi matin à Claix, au sud de l'agglomération de Grenoble, par "trois hommes cagoulés". Les malfaiteurs l'auraient emmenée à bord d'un véhicule dans un bois. La victime raconte qu'elle aurait été frappée, torturée avec un cutter et violée. Ses kidnappeurs l'auraient ensuite relâchée à l'endroit où elle a été retrouvée, à Échirolles. 

Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour "enlèvement, séquestration, actes de torture et viols sur mineur", précise le procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Grenoble.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess