Faits divers – Justice

Isola : deux enfants tués dans un éboulement

Par Isabelle Lassalle et Lauriane Delanoë, France Bleu Azur dimanche 23 février 2014 à 14:23 Mis à jour le dimanche 23 février 2014 à 18:55

Eboulement mortel à Isola-Village, dans les Alpes-Maritimes
Eboulement mortel à Isola-Village, dans les Alpes-Maritimes © Lauriane Delanoë / Radio France

Deux garçons sont morts dans leur sommeil, suite à un éboulement. Leur chalet a été écrasé par un rocher dans le village d'Isola, dans les Alpes-Maritimes.

Deux enfants de sept et onze ans sont morts dans la nuit de samedi à dimanche. Ils partageaient la même chambre, mais n'étaient pas frères. L'un est d'une famille de Nice, l'autre de Contes. Les deux couples sont arrivés samedi pour passer le weekend au ski entre amis. Ils logeaient dans une ancienne bergerie située à flanc de falaise. Vers 4h du matin, un énorme bloc s'est détaché du rocher et a emporté la maison.

Une soixantaine de pompiers se sont rendus sur place. Ils étaient accompagnés de maitre-chiens. Trois personnes avaient réussi à se dégager des décombres et deux ont été aidées par les pompiers. Les corps des deux enfants portés disparus ont été retrouvés vers 7h.

Les cinq personnes indemnes sont très choquées et souffrent de blessures superficielles. Elles ont été conduites à l'hôpital Saint-Roch de Nice et prises en charge par une cellule psychologique.

Il faudra une semaine environ pour purger la montagne.

Une géologue s'est rendue sur place. Elle estime que 100m3 de rochers se sont détachés dont un ensemble de 50 m3. Elle explique ces fissures "en raison de gels et dégels successifs ". Le bloc de rocher qui a détruit la maison mesure 10 m de haut et 5 m de large.

Selon la géologue, de nombreuses bergeries ont été construites sur des dalles rocheuses dans la région. Elles étaient protégées par des murets qui maintenant la terre, mais ils se sont détériorés avec le temps.

En janvier dernier, de nombreuses routes avaient été coupées à cause des intempéries et inondations. L'accès à la station d'Isola 2000 avait été fermé pour risque d'avalanche.

Le parquet de Nice a ouvert une enquête qu'il a confiée à la gendarmerie de Saint-Etienne-de-Tinée.