Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ivre au volant, il poursuit et fait feu sur une autre voiture qui lui aurait refusé la priorité à Goudargues

mardi 8 janvier 2019 à 18:55 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Ils ont vécu l'horreur de très longues minutes. Deux hommes âgés d'une quarantaine d'années, circulant à bord d'une voiture sur la commune de Goudargues (Gard) ce lundi, ont été poursuivis par un autre automobiliste, quadragénaire également, qui leur reprochait une faute de conduite.

Le tribunal de grande instance de Nîmes.
Le tribunal de grande instance de Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Goudargues, France

Excédé par un soi-disant refus de priorité, l'individu fortement alcoolisé, entame une hallucinante course poursuite après la voiture qu'il estime fautive. Une poursuite à vive allure sur une dizaine de kilomètres au cours desquels il se saisit de son fusil de chasse chargé avec du plomb dans l'habitacle et fait feu. En conduisant et dans la direction de ses contradicteurs avant de disparaître. Les poursuivis terrorisés trouvent refuge dans une station-service de Bagnols-sur-Cèze, composent le 17 et fournissent à la police la marque du véhicule et son immatriculation. 

Récit Ludovic Labastrou.

Les gendarmes viennent interpeller le tireur à son domicile

Rapidement identifié, le conducteur irascible a été interpellé peu après à son domicile dans un village proche de Bagnols-sur-Cèze. Inconnu des services de police, il a le profil d'un homme âgé d'une quarantaine d'années parfaitement intégré. Placé en garde à vue, après avoir dessaoulé, il explique que son sang n'a fait qu'un tour. Comme si une faute de conduite - sans dégât matériel en prime - justifiait l'usage d'une arme à feu en réponse. Il sera présenté ce mercredi devant un juge d'instruction en vue d'une éventuelle comparution immédiate.