Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ivre et sans permis, il avait provoqué un accident mortel: un automobiliste du Haut Doubs condamné

-
Par , France Bleu Besançon

Un automobiliste du secteur de Pontarlier a été condamné ce mercredi à deux ans de prison, dont un mois ferme, par le tribunal correctionnel de Besançon. Il avait provoqué en 2012 un accident mortel alors qu'il conduisait ivre, sans permis et sous l'emprise de cannabis.

Un éthylotest (photo d'illustration)
Un éthylotest (photo d'illustration) © Maxppp - Jocelyn Clair

Ivre, sans permis et sous l'emprise de stupéfiants, il avait causé un accident mortel: un automobiliste a été condamné ce mercredi à deux ans de prison, dont un mois ferme, par le tribunal correctionnel de Besançon. En mars 2012 à La Cluse-et-Mijoux dans le Haut Doubs,  la voiture qu'il conduisait avec deux amis à bord avait quitté la route et percuté un poteau électrique. Lui s'en était sorti indemne, mais l'un des passagers avait été tué sur le coup et l'autre avait été grièvement blessé. Le conducteur avait une alcoolémie de 2 grammes 06 par litre de sang et en plus, il avait fumé du cannabis.  

Les trois amis avaient passé une soirée très arrosée: plusieurs verres à l'apéritif, du vin au restaurant, puis direction une discothèque où, après avoir fumé du cannabis sur le parking, ils avaient bu à eux trois, trois bouteilles de whisky. A la sortie de la boîte de nuit, des témoins, voyant l'état d'ivresse avancée du trio, avaient tenté de les dissuader de prendre la route, mais leur intervention avait failli se finir en bagarre. Les trois hommes, qui selon ces mêmes témoins, titubaient vers leur véhicule, sont donc repartis, avec au volant celui qui n'avait pas le permis. 

A la barre, le prévenu, sourd-muet de naissance, s'exprime avec un interprète en langue des signes. Très isolé à l'époque à cause de son handicap, il buvait et consommait de la drogue massivement, et finissait régulièrement en coma éthylique aux urgences de Pontarlier. Ses seuls amis, les deux hommes qui étaient avec lui lors de la soirée fatidique, étaient sourds-muets comme lui, il les avait rencontré dans une école spécialisée.  L'un est mort, avec l'autre il a perdu tout contact. 

Sa vie a basculé le jour de l'accident" - l'avocat du conducteur

Huit ans après, le prévenu, âgé de 34 ans, exprime ses profonds regrets, affirme qu'il est aujourd'hui encore traumatisé. "Sa vie a basculé le jour de l'accident", dit son avocat Me Yacine Hakkar, "il souhaite à travers ce jugement se reconstruire, et se réinsérer socialement et professionnellement". La vice-procureure Margaret Parietti  prend d'ailleurs acte de ce changement radical, le prévenu a quitté la région, il a mis fin à ses addictions et suit une formation dans les espaces verts. Elle requiert une peine de trois ans de prison dont six mois de prison ferme. Le tribunal se montre plus clément: deux ans d'emprisonnement dont un mois ferme. Ayant effectué à l'époque un mois de détention provisoire, l'homme ne retournera pas en prison.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess