Faits divers – Justice

Ivre, il appelle les gendarmes pour dire qu'il a tué sa femme

Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu mardi 16 août 2016 à 10:54 Mis à jour le mardi 16 août 2016 à 19:28

VÉHICULE DE GENDARMERIE
VÉHICULE DE GENDARMERIE © Maxppp - maxppp

En garde à vue depuis lundi soir à Saint-Amand-Montrond, le sexagénaire soupçonné d'avoir tué sa femme avec un fusil de chasse devait être présenté à un juge mercredi.

Il a appelé lui-même les gendarmes. Un homme de 65 ans, résidant à Orval, dans le Cher, a téléphoné lundi après-midi aux gendarmes pour leur dire que sa femme de 70 ans "était en train de mourir". Arrivés sur place, les gendarmes n'ont pu que constater le décès.

Il nie avoir voulu la tuer

Mardi lors de sa garde à vue, l'homme a reconnu avoir menacé sa femme avec un fusil de chasse au domicile familial, mais il nie avoir eu l'intention de la tuer. Le Parquet devait ouvrir mercredi une information judiciaire pour "meurtre par conjoint". Un homicide volontaire aggravé passible de la prison à perpétuité.

Fortement alcoolisé

Lundi soir, l'auteur présumé des faits n'avait pas pu être entendu par les enquêteurs "car il était fortement alcoolisé", précise le Parquet de Bourges. Ce couple n'était pas connu pour des faits de violences conjugales. Le fusil de chasse retrouvé sur place appartient au tireur présumé.