Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ivre, il avait pris la fuite après un accident : 16 mois de prison ferme pour un Périgourdin

mercredi 6 juin 2018 à 15:41 Par France Bleu Périgord, France Bleu Périgord

Un conducteur de 53 ans a été condamné ce mercredi 6 juin au tribunal correctionnel de Périgueux. Il a écopé de 16 mois de prison ferme après avoir causé un accident en mai dernier à Saint-Léon-sur-l'Isle.C'est sa douzième condamnation pour conduite en état d'ivresse.

Le tribunal de Périgueux.
Le tribunal de Périgueux. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ce mercredi 6 juin, le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné un homme de 53 ans à 16 mois de prison ferme. Le 7 mai dernier, à Saint-Léon-sur-L'Isle il a violemment percuté une voiture avec à bord une mère de famille et trois enfants âgés de 10 à 13 ans. Personne n'a été blessé. 

Le prévenu avait beaucoup bu

À la barre, l'homme semble résigné, presque ailleurs. Il n'entend pas la présidente lui demander de s'asseoir. Et, s'il a reconnu les faits, il peine à les expliquer. Il ne sait pas pourquoi, ce 7 mai, vers 17 heures, il a pris le volant, alors qu'il avait bu les trois quarts d'une bouteille de vin, et trois litres de bière. 

Cette virée s'est achevée par l'accident, presque inévitable, lorsqu'il a percuté, dans le centre-ville de Saint-Léon sur l'Isle, la voiture d'une mère de famille. 

L'homme, désorienté, part à pied en direction de chez lui, passant même devant le véhicule de ses victimes.  Il sera interpellé quelques heures plus tard à son domicile, et se retrouvera donc, à nouveau, devant le tribunal de Périgueux.  

Libéré de prison deux mois plus tôt

À nouveau, parce que c'est un habitué. La condamnation de ce mardi est la douzième de son casier judiciaire pour des faits de conduite en état d'ivresse. Il venait, deux mois plus tôt, d'être libéré de prison pour des faits similaires. Et avait un premier rendez-vous quelques jours plus tard, avec un addictologue. 

Alors, pendant l'audience, le procureur a rappelé ces nombreuses condamnations, la première en 1990, "alors que l'Allemagne était en train de se réunifier, rappelle-t-il. Depuis, le monde a changé, pas le prévenu". Et de militer pour une condamnation plus dure. Il avait d'ailleurs requis deux ans d'emprisonnement. De l'autre, l'avocat de la défense rappelle l'environnement difficile de son client. Sa mère et son père alcoolique, incapables de s'occuper de lui, "parce qu'ivres à 10 heures du matin". Ses 10 frères et sœurs, "tous alcooliques". Et il regrette que son client n'ait jamais eu le temps de se soigner. Sa peine, ce mardi, a en tout cas été assortie d'une obligation de soins.