Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Ivre, il fonce dans le portail du commissariat, insulte les policiers et prend la fuite

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans la nuit de mercredi à jeudi, ce quadragénaire, perturbé et fortement alcoolisé, a foncé dans le portail du commissariat de Montélimar (Drôme). Il a été interpellé après une course poursuite dans les rues de la ville. Il sera jugé en mars 2020.

Voiture de police, photo d'illustration.
Voiture de police, photo d'illustration. © Radio France - Stéphane Barbereau

Montélimar, France

Les policiers de Montélimar se sont fait une frayeur dans la nuit de mercredi à jeudi. Un homme a foncé dans le portail de leur commissariat, sans faire de blessé.

Il est 00h50 jeudi matin, quand ce quadragénaire percute à deux reprises le portail, avec sa voiture. Il multiplie ensuite les doigts d'honneur envers les policiers présents avant de prendre la fuite.

Deux voitures de police le prennent en chasse et réussissent à le rattraper. Le chauffard enclenche alors la marche arrière et recule vers les policiers. Ils sont obligés de s'écarter et de le laisser s'échapper. 

Zigzag et contre-sens

Les agents le suivent à une distance raisonnable car ce quadragénaire prend tous les risques. Il zigzague sur la route, roule en contre-sens. Mais surtout, il se dirige vers l'autoroute A7. Les policiers lui coupent alors la route.

Coincé, le chauffard enfonce un véhicule pour s'enfuir sans y parvenir. Les agents lui ordonnent de sortir de l'habitacle.  Mais il y reste, enfermé. Il s'agite alors que le moteur tourne encore. Les policiers décident de briser les vitres de la voiture pour l'arrêter. 

En garde à vue, ils constatent que le chauffard a 2,5 g d'alcool par litre de sang. Il dit ne se rappeler de rien. Présenté au parquet de la Drôme ce vendredi après-midi, il sera jugé en mars 2020. En attendant, au vu de son état psychologique, il a été hospitalisé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu