Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ivre, une Drômoise dégrade une cellule de la brigade de gendarmerie de Montélimar

dimanche 7 octobre 2018 à 19:58 Par Suzanne Shojaei, France Bleu Drôme Ardèche

Cette habitante du secteur de Nyons (Drôme) a eu une nuit agitée, entre samedi et dimanche. Tout est parti d'un accident de voiture.

La Drômoise de 46 ans a dégradé une cellule de dégrisement.
La Drômoise de 46 ans a dégradé une cellule de dégrisement. © Radio France - Victor Vasseur

Montélimar, France

Il est 0h30, sur la départementale à Aleyrac, lorsque les gendarmes drômois sont appelés pour un accident de voiture. Un véhicule s'est encastré dans un arbre, sans faire de gros dégâts. La conductrice est seule dans le véhicule, elle n'est que légèrement blessée. C'est une femme de 46 ans, habitant le secteur de Nyons. Elle est visiblement alcoolisée. Les secours l'emmènent donc à l'hôpital pour des examens médicaux. Et la femme se montre très désagréable avec le personnel soignant, qui décrit un comportement "hystérique"

Les gendarmes sont donc rappelés. Ils placent la Drômoise en garde à vue pour conduite en état d'ivresse. La conductrice termine la nuit en cellule de dégrisement, à la gendarmerie de Montélimar. 

Griffure et destruction

Les heures passent, mais la femme ne se calme pas. Au contraire, elle dégrade la cellule. D'abord en griffant la porte avec ses ongles, ensuite en arrachant l’œilleton qui permet de voir à l'intérieur de la pièce. 

La drômoise finit par être relâchée, mais elle rentre chez elle sans permis de conduire. Elle sera bientôt convoquée pour d'éventuelles poursuites judiciaires, notamment conduite en état d'ivresse et dégradation d'un bien public.