Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ivres, deux pêcheurs sèment la pagaille dans une station-service de Soustons

lundi 25 décembre 2017 à 19:28 Par Marie Rouarch, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Les deux pêcheurs de 25 ans avaient entamé le réveillon de Noël très en avance. Totalement ivres, ils ont mis le bazar dans la station-service d'un supermarché de Soustons, dimanche en fin d'après-midi. Ils ont frappé et blessé plusieurs gendarmes venus tenter de les raisonner.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Alex Baillaud

Soustons, France

L'un est originaire de Capbreton, l'autre de Saint-Jean-de-Luz. Deux pêcheurs de 25 ans, complètement ivres avant même d'avoir commencé le repas du réveillon de Noël. Ils ont mis une véritable pagaille dans la station-service du supermarché Leclerc de Soustons, dimanche vers 17h, avant de s'en prendre physiquement aux gendarmes venus ramener le calme.

Les deux hommes ont jusqu'à deux grammes d'alcool par litre de sang. Ils débarquent dans la station en fin d'après-midi et se mettent à chanter à tue-tête, en utilisant les pistolets à essence en guise de micro. Mais rapidement, la situation dérape : les deux importuns commencent à insulter les autres clients.

Trois à six jours d'ITT pour quatre gendarmes

Les gendarmes sont alertés. Quatre militaires se rendent sur les lieux. Loin de calmer les pêcheurs, leur arrivée provoque un déchaînement de violence. Coups de poing, coups de pied, les gendarmes sont pris pour cible et doivent appeler des renforts. Au total, huit agents seront nécessaires pour maîtriser les deux hommes. 

Bilan : quatre gendarmes blessés avec des arrêts de travail de trois à six jours.  L'un des blessés a reçu un violent coup dans les parties génitales. 

Une fois interpellés et conduits à la gendarmerie,  les deux compères continuent à faire du grabuge, en urinant dans leur cellule de garde à vue à Soustons. Pendant leur audition, l'un des deux d'eux a expliqué son dérapage. Il déprimait de se retrouver sans copine à Noël. Ils devraient être jugés en comparution immédiate dès ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Dax.