Faits divers – Justice

Ivres, ils tirent à l’arme de guerre dans les rues de Sarlat

Par François Sauvestre, France Bleu Périgord lundi 13 avril 2015 à 12:23

Voiture de gendarmerie.
Voiture de gendarmerie. © Maxppp

Ils sont soupçonnés d'avoir tiré à l'arme de guerre dimanche matin dans les rues de la vieille ville de Sarlat, sans faire de victime. La garde à vue de deux hommes de 28 et 30 ans vient d'être prolongée de 24 heures. Ils devraient être déférés ce mardi devant le parquet de Bergerac.

Les gendarmes de Sarlat prolongent de 24 heures la garde à vue de deux hommes de 28 et 30 ans. Ce sont les deux auteurs présumés des coups de feu qui ont réveillé les habitants des rues La Boétie et de la République dimanche peu avant six heures du matin.

Armes de guerre

Alertés par des témoins les gendarmes avaient retrouvé en pleine rue des douilles de gros calibres , type neuf millimètres de catégorie A, c'est-à-dire des armes de guerre. Très vite les gros moyens mobilisés ont permis d'interpeller six individus.

Deux d'entre eux sont donc soupçonnés d'être les auteurs des coups de feu qui n'ont blessé personne mais brisé la vitrine d'un commerce. Lors des premières heures de garde à vue ils n'ont pas expliqué leurs gestes. Les gendarmes penchent pour "une expédition de personnes ivres" . Ils ne visaient vraisemblablement personne. Ces deux hommes sont déjà connus pour violences et menaces. 

Recel d'armes et détention de cannabis

Lors des perquisitions dimanche matin les gendarmes ont interpellé trois autres individus soupçonnés d'avoir tenté de dissimuler plusieurs armes . Ils seront convoqués prochainement devant la justice pour recel d'armes non déclarées.

Au domicile les gendarmes ont aussi mis la main sur plus de trois kilos de cannabis . L'homme soupçonné d'en être le propriétaire a été remis en liberté et sera jugé le 20 octobre prochain.