Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jardin d'Eole : des tirs de mortiers tirés en pleine journée contre les toxicomanes

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ce samedi après-midi, des tirs de mortiers ont été tirés en direction des toxicomanes du jardin d'Eole dans le 18e arrondissement de Paris. Un individu a été interpellé.

Image d'archive.
Image d'archive. © Maxppp - Alexis Sciard

"C'était sûr que ça finirait comme ça", commente une voisine du jardin d'Eole alors qu'elle filme la scène, ce samedi après-midi. Sur sa vidéo, postée sur Twitter, on aperçoit les fumées des tirs de mortiers d'artifice, en pleine journée, lancés en direction des toxicomanes habitués du parc. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un individu a été interpellé samedi après-midi dans le 18ème arrondissement de Paris, après ces tirs de mortiers d'artifice dans les jardins d'Éole, ont appris dimanche nos confrères de franceinfo de source policière. Aux alentours de 16h, une vingtaine de jeunes ont tiré ces projectiles en direction de toxicomanes. Il n'y a pas eu de blessés. Peu après les faits, le calme est revenu dans le secteur. 

Depuis la mi-mai, les consommateurs de crack sont regroupés chaque soir aux jardins d'Éole après avoir quitté le quartier de Stalingrad. Dans un courrier adressé au Premier ministre, le 7 juin, Anne Hidalgo demande que ce parc soit rendu d'ici la fin du mois aux habitants. La maire de Paris exige également "de nouveaux dispositifs de prise en charge adaptés aux problématiques de consommateurs de crack". Des structures qui, selon elle, doivent voir le jour "sur plusieurs lieux éloignés des zones résidentielles denses et des espaces de vie".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess