Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Jauge lors des cérémonies religieuses : le Conseil d'État ordonne au gouvernement de revoir sa copie

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Le Conseil d'État ordonne au gouvernement de revenir sur sa décision de limiter à 30 personnes les célébrations religieuses, en raison du risque sanitaire. Le Premier ministre doit s'entretenir à 18h avec le président de la Conférence des évêques de France et archevêque de Reims.

Le conseil d’État à Paris
Le conseil d’État à Paris © Radio France - Stéphane Milhomme

Le gouvernement dispose de trois jours pour revoir sa copie. Le Conseil d'État lui ordonne, ce dimanche matin, de revenir sur la juge fixée à 30 personnes lors des cérémonies religieuses en public, à nouveau autorisées depuis ce samedi. Une décision qui fait suite au recours déposé par le président de la Conférence des évêques de France et archevêque de Reims, Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort.

Le Conseil d'Etat estime que la jauge de 30 personnes "va conduire, dans de nombreux lieux, à ce que les fidèles ne puissent y participer le jour de la semaine où se déroulent les principales d'entre elles, en dépit de l'augmentation du nombre de ces dernières".

Dès l'annonce de cette jauge de nombreux évêques étaient montés au créneau pour demander une jauge au mètre carré, jugeant ridicule de mettre 30 personnes dans une grande cathédrale, par exemple. L'exécutif avait entendu cet argument en proposant d'instaurer une nouvelle jauge dès la mi-décembre mais il va donc devoir accélérer.

La Conférence des évêques de France (CEF) estime que ce dimanche "le droit avait ainsi été rétabli et la raison reconnue". Son président sera reçu ce dimanche à 18h par le Premier ministre Jean Castex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess