Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire du petit Grégory

"Je n'aurai plus la force de me battre" : dans une lettre, le juge Lambert explique les raisons de son suicide

mercredi 19 juillet 2017 à 18:16 Par Julien Baldacchino, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Maine, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Dans une lettre retrouvée à son domicile et révélée ce mercredi, le juge Jean-Michel Lambert, retrouvé mort le 11 juillet dernier, explique les raisons de son suicide. Il explique ne pas avoir eu la force de lutter "contre la dernière épreuve qui l'attendait".

Le juge Lambert, ici en 2014
Le juge Lambert, ici en 2014 © AFP - Jean-François Monier

C'est un courrier long de trois pages que les enquêteurs ont retrouvé au domicile de l'ancien juge Jean-Michel Lambert, après son suicide, le 11 juillet dernier, et que révèlent Franceinfo et l'Est Républicain ce mercredi. Le magistrat, chargé de l'affaire Grégory dans les premières années de l'enquête, y explique son intention de mettre fin à ses jours.

"J'ai décidé de me donner la mort car je sais que je n'aurai plus la force désormais de me battre dans la dernière épreuve qui m'attendrait", explique l'ancien juge dans ce document.

PLUS D'INFORMATIONS : Le juge Lambert a laissé une lettre avant de se suicider