Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

"Je ne voyais pas d'autre issue que la mort" : des pompiers strasbourgeois agressés témoignent

-
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Alors qu'une marche contre les violences faites aux pompiers se tient vendredi à Strasbourg, France Bleu Alsace a recueilli le témoignage de deux pompiers récemment victimes d'agressions violentes.

Un pompier strasbourgeois agressé en décembre 2019
Un pompier strasbourgeois agressé en décembre 2019 © Radio France - Aude Raso

Tous deux veulent rester anonymes. Tous deux ont subi de violentes agressions dans l'agglomération de Strasbourg ces derniers mois. Alors que plusieurs centaines de pompiers sont attendus pour une marche contre les violences vendredi 17 janvier à Strasbourg, deux d'entre eux acceptent de témoigner sur France Bleu Alsace. Les agressions contre les pompiers ont triplé en dix ans en France, et on compte en moyenne deux agressions par semaine dans le Bas-Rhin.

La dernière agression violente en date a beaucoup choqué : dimanche 12 janvier à l'aube, trois pompiers sont appelés pour venir en aide à un jeune homme de 24 ans à Schiltigheim. À l'arrivée des secours, la victime inanimée et très alcoolisée se réveille en fureur. "Il tente de nous planter un couteau", raconte l'un des agents du Service d'incendie et de secours (Sdis) qui est intervenu ce jour-là. L'un de ses collègues est légèrement blessé au visage. Puis survient une panne d'électricité, l'appartement est plongé dans le noir. "À ce moment-là, je ne voyais pas d'autre issue que la mort", raconte encore ce pompier. Aidés par leurs collègues, les trois hommes vont finalement parvenir à s'extraire du logement avant l'arrivée de la police.

On s'est retrouvé dans le noir, porte fermée, face à quelqu'un armé d'un couteau, et qui a déjà tenté de nous tuer.

"Il y a une certaine peur qui s'installe"

Autre violente agression récemment : en décembre dernier, trois pompiers se retrouvent dans un appartement strasbourgeois, appelés pour un malaise. À leur arrivée, le logement est bondé, et l'une des personnes s'en prend à eux. "Il nous menace de mort, de nous jeter par la fenêtre, apparemment parce qu'on a mis trop de temps à arriver, on ne sait pas trop", témoigne l'un des pompiers, qui a tenté de le maîtriser au sol, quand l'homme a lancé sur son collègue des verres et des bouteilles, et en est venu aux mains. 

Ce pompier en ressort avec une entorse du pouce et un arrêt de travail de cinq semaines, son collègue avec des contusions et des douleurs. "Sur le moment, je n'ai pas eu le temps d'avoir peur, explique encore ce pompier strasbourgeois. Mais avec le recul, il y a une certaine peur qui s'installe. On se dit que dès qu'il y a une petite tension, ça peut dégénérer en agression"

Ce n'est pas ce métier de pompier qu'on vend aux petits enfants.

"C'est assez décourageant. On est là pour sauver les gens, et on se fait agresser. Ce n'est pas normal", commente le pompier agressé à Strasbourg, qui regrette que les agresseurs n'aient pas assez peur de la justice et des sanctions. Le pompier agressé à Schiltigheim lui souligne le soutien dont il a bénéficié : "Nous sommes soutenus par les collègues, la direction, les amis, le public... Heureusement qu'on a ça !". Et de conclure : "Nous continuerons à intervenir même si les situations sont parfois difficiles".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu