Faits divers – Justice

"Je suis stressée, je pleure beaucoup" une vénézuélienne, berrichonne d'adoption s'inquiète pour sa famille

Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry vendredi 21 avril 2017 à 17:24 Mis à jour le vendredi 21 avril 2017 à 17:26

Xiomara
Xiomara © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

France Bleu Berry a recueilli le témoignage d'une vénézuélienne installée depuis 25 ans à Mosnay dans l'Indre. Elle se dit très inquiète de l'escalade de la violence au Venezuela.

Le Venezuela est en proie à des manifestations et des violences depuis le début du mois d'avril. Une partie de la population réclame le départ du président Nicolas Maduro très impopulaire dans ce pays pétrolier qui subit une grave crise politique et économique. Il y a déjà eu neuf morts dans les manifestations.

A des milliers de km, dans le sud de l'Indre près d'Argenton sur Creuse , Xiomara suit avec angoisse l'actualité. Cette vénézuélienne vit depuis 25 ans en France. Elle a épousé un agriculteur installé à Mosnay avec qui elle a eu trois enfants. Agée de 54 ans , elle est très inquiète pour sa famille qui est restée au Venezuela dans le sud du pays. Elle y a laissé sa mère âgée de 84 ans , ses trois sœurs et son frère. Rivée à son téléphone, elle attend chaque jour des nouvelles quotidiennes et s'informe grâce aux réseaux sociaux ."Je suis stressée, je pleure beaucoup et j'ai peur, tellement peur pour ma famille et mon pays."