Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Jean-Baptiste Moreau précise sa pensée, après un tweet critiqué

-
Par , , France Bleu Creuse

Dans un message publié sur la plateforme Twitter, le député LREM de la Creuse Jean-Baptiste Moreau fait une comparaison entre "islamistes et syndicalistes radicaux". Un message qui a provoqué la colère de l'intersyndicale creusoise.

Député LREM de la Creuse
Député LREM de la Creuse © Radio France - Sophie Peretti

Le message a fait réagir. Sur Twitter, le député de la Creuse Jean-Baptiste Moreau a écrit : "Islamistes et syndicalistes radicaux, même combat contre la République et la démocratie ?" L'élu réagissait à deux actualités : d'une part, l'intrusion au sein du siège de la CFDT et d'autre part, la manifestation à l'extérieur du théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, alors que le président Emmanuel Macron se trouvait à l'intérieur.

Le message publié sur Twitter par Jean-Baptiste Moreau - Aucun(e)
Le message publié sur Twitter par Jean-Baptiste Moreau

Ses propos visaient notamment le journaliste et militant Taha Bouhafs, qui a été placé en garde à vue, puis libéré, après avoir twitté sur la présence du chef de l'État dans le théâtre. 

Jean-Baptiste Moreau assure qu'il assume son tweet, mais il n'est plus visible sur son compte Twitter. Le député creusois a donc été épinglé par le compte @FallaitPasSuprr.

Jean-Baptiste Moreau admet qu'il aurait dû être plus explicite : il faisait référence "à l'ultra gauche" et pas à la CGT, ni aux autres syndicats qu'il appelle "représentatifs". Quand il parle d'islamistes, poursuit l'élu, il ne parle pas de terroristes, mais des mouvements qui souhaitent installer l'Islam dans la sphère politique. Jean-Baptiste Moreau dit craindre que les deux mouvances ne se rejoignent dans une lutte contre la République

Ces gens qui sont situés à l'ultra gauche sont une stricte minorité et n'ont rien à voir avec les syndicats représentatifs, par contre ils profitent de cette lutte pour commettre des actes illégaux, des actes violents, aidés en cela un certain nombre de gens qui sont connus pour être issus des milieux islamistes. - Jean-Baptiste Moreau

L'intersyndicale creusoise a réagit à ce tweet dans un communiqué. La CGT, la FSU et FO dénoncent "un amalgame raciste et nauséabond". Ils rappellent l'adage "il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler" et suggèrent à Jean-Baptiste Moreau de s'en inspirer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu