Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Jean-Claude Boisdevézy attend avec impatience les résultats de deux enquêtes sur la Fondation du Patrimoine

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin
Limoges, France

L'ex-délégué régional de la Fondation du Patrimoine en Limousin, accusé par Mediapart de s'être enrichi grâce à cette fonction, était l'invité de France Bleu Limousin ce lundi à 8h20. Il dit se réjouir qu'une enquête ait été ouverte par la justice, en plus de l'audit interne à la fondation.

Jean-Claude Boisdevézy est impatient d'avoir les résultats de l'audit mené à la Fondation du Patrimoine
Jean-Claude Boisdevézy est impatient d'avoir les résultats de l'audit mené à la Fondation du Patrimoine © Radio France - Jérome Edant

Jean-Claude Boisdevézy n'est pas inquiet. C'est ce qu'il a dit, ce lundi matin au micro de France Bleu Limousin, où il était l'invité de 8h20. Un mois après la publication par le site Mediapart d'une longue enquête l'accusant d'enrichissement personnel grâce à sa fonction bénévole à la tête de Fondation du Patrimoine en Limousin, l'ex-délégué régional réfute ce qu'il qualifie d'allégations. Il explique que si le cabinet KPMG mène un audit à la Fondation, c'est suite à son départ, annoncé de longue date. Une procédure classique, et non liée à l'article de Mediapart affirme Jean-Claude Boisdevézy, qui reconnait quand même qu'un travail supplémentaire a été demandé à KMPG du fait de l'article.

"Le procureur ouvre une enquête ? Je réponds : tant mieux"

Jean-Claude Boisdevézy dit se réjouir aussi de l'ouverture d'une enquête par le procureur de la république de Limoges la semaine dernière : "La justice va faire un travail, qui va permettre de dire ce qu'était la gestion de la Fondation du Patrimoine". Et quant à une plainte pour diffamation envers Mediapart, il n'en est pas question pour le moment : "je vais attendre, j'ai appris la patience, je n'ai pas pris d'avocat et je verrai avec la Fondation du Patrimoine, c'est elle qui m'a demandé de ne pas m'exprimer jusqu'ici". Car, souligne l'ex-délégué limousin, il s'agira de restaurer la confiance non pas seulement envers une personne, mais envers la Fondation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess