Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Mort du clown militant Jean Kergrist

-
Par , , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Jean Kergrist est mort des suites d'une maladie, ce jeudi, à St-Brieuc. Artiste engagé, il avait créé des spectacles comme "Le Clown atomique" avec son "Théâtre national portatif". Il avait 79 ans.

Jean Kergrist en octobre 2019
Jean Kergrist en octobre 2019 - Emmanuel Pain

Kergrist-Moëlou, France

C'était un personnage atypique, qui avait été chez les Frères dominicains avant de se lancer sur scène. Jean Kergrist est mort, ce jeudi, à Saint-Brieuc. De son vrai nom Jean Hamon, le clown engagé est originaire de Kergrist-Moëlou, dans les Côtes-d'Armor. Un village qui lui a d'ailleurs inspiré son nom de scène.

Fondateur du Théâtre national portatif, avec son fameux Clown atomique, combat contre le site nucléaire de Creys-Malville et joué plus de 1000 fois, Jean Kergrist est aussi l'auteur d'une trentaine de livres. Fruit de deux ans de recherches aux archives, son ouvrage Les Bagnards du canal de Nantes à Brest s'était vendu à plus de 20 000 exemplaires. 

En 2016, il avait monté le spectacle testament "79,3 ou les mémoires d'un âne".

Dernier ricochet avant de faire plouf

Il y a quelques jours, il avait envoyé un mail "épilogue" à 800 destinataires, pour annoncer qu'il était en fin de vie. Malade, Jean Kergrist était accueilli depuis quelques temps au Cèdre, une maison de retraite de Saint-Brieuc. 

Il écrivait alors : "j’en suis à mon dernier ricochet avant de faire plouf, ce qui est aussi une image très poétique, et ai demandé à bénéficier de la loi Leonetti (2016) sur la fin de vie, ce que chacun d’entre vous peut faire aussi, l’Ankou frappant aussi bien à la porte des jeunes que des vieux."

Deux livres posthumes

Auteur d'une trentaine de livres, Jean Kergrist en laisse deux à paraître posthume, à propos desquels il déclarait : "En ouvrier consciencieux (?), j’espère auparavant terminer deux bouquins dont je ne verrai pas la publication : ”Guide secret des Monts d’Arrée”, dont la sortie aux éditions Ouest-France est prévue pour le printemps 2020. ”Tango avec l’Ankou”, une chronique posthume, plutôt gaie, qui ne sera publiée qu’après ma mort aux éditions Montagnes Noires (éditeur des Bagnards, mon best seller)".

  • Les obsèques de Jean Kergrist auront lieu le mardi 19 novembre, à 14 h 30, à Kergrist-Moëlou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu