Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Jean-Paul Fournier interpelle Christophe Castaner

-
Par , France Bleu Gard Lozère

À l'occasion de la venue à Nîmes du ministre de l'Intérieur ce vendredi, le maire Jean-Paul Fournier lui rappelle qu'il attend toujours des renforts pour la sécurité dans sa ville.

Jean-Paul Fournier réélu maire de Nîmes, pour un 4e mandat
Jean-Paul Fournier réélu maire de Nîmes, pour un 4e mandat © Radio France - Leila Méchaouri

Le ministre de l’Intérieur se déplace à Nîmes ce vendredi. Christophe Castaner vient plus précisément à la base de Nîmes-Garons, pour lancer la saison de la lutte contre les feux de forêts. Le Gard, faut-il le rappeler, a été fortement touché par les incendies l'été dernier, perdant en particulier un pilote de Tracker en mission. 

À l'occasion de ce retour annoncé, le maire de Nîmes en profite pour l'interpeller. Jean-Paul Fournier, fraîchement réélu pour un 4e mandat, réclame un plan d'aide pour assurer la sécurité dans sa ville. En février dernier déjà, le maire avait envoyé une lettre au ministre, l'appelant à l'aide. Il attend toujours.. 

Voici la lettre de Jean-Paul Fournier : "En janvier dernier, suite à une fusillade dans la Galerie Wagner, Jean-Paul Fournier a saisi le président   de la République sur la situation du quartier de Pissevin pour lutter contre des actes criminels liés aux trafics de drogues, avec utilisation d'armes de   guerre.  Il a également invité le ministre de l'intérieur à venir se rendre compte par lui-même, de l'urgence de la situation. Au début du mois, c’est dans le quartier du Chemin-Bas d'Avignon que le maire déplorait avec colère le décès d'un jeune homme. Malgré ces appels à restaurer l’autorité républicaine, aucune réponse concrète n'a été apportée aux attentes des habitants, en dehors de l'obtention temporaire par le préfet d'unités mobiles."

Le maire "tient à rappeler qu’il attend des réponses et que des actions   précises soient menées en matière de sécurité pour les quartiers en   difficulté. À cette occasion il renouvelle son invitation à M. le ministre de l’intérieur, à profiter de sa venue pour visiter à ses côtés les quartiers dits sensibles."

"Au moment même où je m’apprête à l’exercice d’un quatrième mandat, je renouvelle mon invitation au ministre de l’Intérieur à se rendre à mes côtés dans les quartiers dit difficiles et je lui dis solennellement « Nîmes, 19e ville de France, 3e ville d’Occitanie, chef-lieu du département du Gard mérite mieux que votre silence !" Jean-Paul Fournier

Le communiqué précise encore : "La lettre que j’ai adressée au président de la République et au ministre de l’Intérieur,  ainsi que mes nombreuses alertes sur le nécessaire retour de l’ordre républicain dans nos quartiers classés par le gouvernement en Quartier de Reconquête Républicaine (QRR) sont restées sans actions concrètes. Depuis cette alerte, nous observons des violences répétées d’une extrême gravité, choquant profondément nos concitoyens qui ont largement exprimés leur mécontentement à l’issue de marches blanches. Depuis cette alerte, nous comptons plusieurs blessés ; victimes d’armes de  guerre sur fond d’affrontements communautaires et de trafics de drogue. Depuis cette alerte, nous déplorons la mort d’un jeune homme de 21 ans dans le quartier du Chemin-Bas d’Avignon."

"Ne nous y trompons pas : la principale cause de ces actes criminels c’est la permissivité, c’est la démission ! Cette situation n’est plus acceptable !" Jean-Paul Fournier

Le maire "réitère (sa) demande de déploiement d’actions ciblées accompagnées de moyens matériel et humain supplémentaires permanents dans ces quartiers". Il dit ne pas souhaiter "que la grande politique de renouvellement urbain et ses mesures d’accompagnement social, de réussite éducative et de requalification des espaces publics autour du bien vivre ensemble soient vaines et inutiles. Nous sommes tous concernés. Ce n’est pas une affaire d’opposition, de majorité, de gauche ou de droite, c’est une affaire d’intérêt général aux services des Nîmoises et des Nîmois."
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess