Faits divers – Justice

Jean-Philippe Lacas dans un caisson hyperbare pour tenter de sauver ses pieds gelés

Par Ludovic Labastrou et Thierry Riera, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault et France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 18:47 Mis à jour le lundi 23 janvier 2017 à 18:53

Jean-Philippe Lacas
Jean-Philippe Lacas © Radio France - xxxxxx

Jean-Philippe Lacas, le disparu de Laudun, a été acheminé sur un hôpital de Chambéry. Chaque jour, il sera placé dans un caisson hyperbare dans un hôpital spécialisé de Genève en Suisse. Le traitement de la dernière chance pour tenter de sauver ses pieds gelés.

Jean-Philippe Lacas a été acheminé ce dimanche soir sur un hôpital proche de Chambéry. Chaque jour, il devra se rendre dans un hôpital de Genève, en Suisse, spécialisé dans le traitement des affections nées de l'exposition au froid extrême. Un hôpital doté d'un caisson hyperbare.

Trois nuits par -5 degrès sur le plateau de Lacau, dans le secteur de Laudun-l'Ardoise : les pieds de Jean-Philippe ont gelé. Réaction normale, face au froid : le sang n'irrigue plus que les parties vitales. Ses pieds ont doublé de volume et sont nécrosés.

On a donc lancé l'opération de la dernière chance pour tenter de les sauver, en caisson hyperbare, pour des séances de 150 minutes. Via un masque, on sur-oxygène son corps pour tenter de dilater les veines et y faire à nouveau circuler le sang.

Il faudra qu'il soit costaud pour supporter le traitement

La première séance, ce lundi, a été très douloureuse au niveau de ses oreilles. Une péridurale lui permet de mieux faire face à son séjour dans le caisson. Six séances sont programmées, au bout de trois on devrait savoir si on peut sauver ses pieds.

Un trisomique, dit sa sœur Delphine, c'est un enfant comme les autres, sauf qu'il est gentil. "Il devra être aussi costaud. Et on le connait." Jean-Philippe a résisté à des conditions extrêmes et son courage, encore une fois ne devrait pas lui manquer.

Récit de Ludovic Labastrou

Jean-Philippe Lacas fait preuve de courage face à cette nouvelle épreuve. Et du courage, il n'en manque pas, lui qui a du affronter un voyage épique pour rejoindre depuis Bagnols-sur-Cèze son nouveau lieu d'hospitalisation.

Henri-Dominique Lacas

Jean-Philippe, porté disparu depuis mercredi dernier, a été retrouvé sain et sauf le week-end dernier