Faits divers – Justice

Jean-Pierre Soisson : "J'ai vu Robert Boulin se décomposer"

Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre vendredi 11 septembre 2015 à 20:55

Robert Boulin
Robert Boulin © Radio France - Radio France

Ils étaient tous les deux ministres sous Valéry Giscard d'Estaing. Jean-Pierre Soisson ne croit pas au meurtre de Robert Boulin, même si la justice a rouvert une enquête pour "enlèvement et séquestration".

C'était en 1979. Jean-Pierre Soisson était alors ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, et Robert Boulin ministre du Travail et de la Participation. L'un a continué sa carrière politique 30 ans durant, l'autre est mort à 59 ans, un jour d'octobre, son corps retrouvé dans un étang des Yvelines, dans 50 cm d'eau. Un suicide, d'après la version officielle. Un choc, pour la classe politique et le grand public.

Jean-Pierre Soisson se souvient

J'ai vu un homme qui rentrait les épaules et qui n'osait plus rien dire

36 ans après les faits, une nouvelle enquête a été ouverte, cette semaine, pour "enlèvement et séquestration suivi de mort ou assassinat". La famille de Robert Boulin veut que toute la lumière soit faite sur "cette affaire qui salit la Ve République". Mais Jean-Pierre Soisson ne croit pas à la thèse du meurtre. L'ancien député-maire d'Auxerre décrit un homme "qui au départ était un homme courageux, qui se redressait dans la vie, puis qui rentrait les épaules et qui n'osait plus rien dire". Un homme qui, mis en cause dans une affaire immobilière à Ramatuelle (Var), "se décomposait, semaine après semaine".

Jean-Pierre Soisson : "je crois qu'il s'est suicidé"

Jean-Pierre Soisson pense donc que Robert Boulin s'est suicidé, "sauf preuve du contraire, que la justice pourrait apporter".