Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Jean Rottner : "Je suis prêt à recevoir dans mon bureau des gilets jaunes"

mercredi 28 novembre 2018 à 9:09 Par Mathieu Barbier, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu Lorraine Nord

Le président LR de la région Grand Est était l'invité de France Bleu Sud Lorraine ce mercredi matin. L'élu est revenu sur la crise des gilets jaunes et sur les solutions à y apporter au niveau local. Retour sur les moments marquants de cette interview.

Jean Rottner président de la région Grand Est
Jean Rottner président de la région Grand Est © Maxppp - Alexandre Marchi

Sa parole était attendue quelques heures après le discours d'Emmanuel Macron à l’Elysée. En pleine crise des gilets jaunes, Jean Rottner, le président de la région Grand Est, était l'invité de France Bleu Sud Lorraine ce mercredi matin.

L'élu alsacien vient de signer dans le quotidien L'Opinion une tribune avec 11 autres présidents de régions pour demander un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants prévue au mois de Janvier. Emmanuel Macron n'a pas entendu le message : " On peut noter un ton plus apaisé et apaisant. Pas de provocations verbales. Les solutions préconisées ne nous satisfont pas énormément. Nous réclamions au minimum un moratoire. Je pense qu'il faut être à l'écoute des Français", a précisé Jean Rottner.

Développement durable

Le chef de l’État a cependant lâché un peu de lest en proposant de moduler les taxes en fonction de l'évolution du cours du baril du pétrole. Un retour de la TIPP flottante mis en place au début des années 2000.

Le chèque carburant mis en place dans les Hauts-de-France ne sera pas décliné dans le Grand Est : "Cela concerne 15 000 personnes sur 6 millions d'habitants. C'est surtout une aide de recherche d'emploi. Donc, cela n'a pas de vertu vis-à-vis du développement durable", a conclu le président de Région.

Nous ferons des propositions, nous serons au rendez-vous" - Jean Rottner

Concernant la proposition du chef de l’État d'organiser un débat de 3 mois dans les territoires, Jean Rottner met en avant le flou qui entoure cette proposition. "Nous, élus, n'avons pas encore tout compris. Nous avons organisé une conférence téléphonique entre présidents de Régions pour essayer d'y voir plus clair. Nous devons décider si ces rendez-vous doivent être déclinés au niveau régional ou départemental. Je suis prêt à organiser des débats autour de la fiscalité en France. Nous ferons des propositions", a poursuivi Jean Rottner. "Nous serons au rendez-vous. La France doit s'ouvrir", a conclu le président LR de la région Grand Est.