Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Jean Sulpice récupère 200 bouteilles de vin sur les 320 qui lui avaient été dérobées

jeudi 5 avril 2018 à 20:16 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Après deux mois d’enquête, la gendarmerie d’Annecy a retrouvé les auteurs du vol perpétré dans la cave du chef étoilé de Talloires. Mercredi, huit personnes ont été interpellées dans la banlieue lyonnaise. Et ce matin, Jean Sulpice a pu récupérer deux cents bouteilles de grands crus.

Jean Sulpice récupère 200 bouteilles de vin sur les 320 qui lui avaient été dérobées en janvier dernier. Les gendarmes ont interpellé ce mercredi à Lyon huit personnes. (photo Gendarmerie Nationale)
Jean Sulpice récupère 200 bouteilles de vin sur les 320 qui lui avaient été dérobées en janvier dernier. Les gendarmes ont interpellé ce mercredi à Lyon huit personnes. (photo Gendarmerie Nationale) -

"C’est un soulagement." Joint ce soir au téléphone, juste avant le coup de feu, Jean Sulpice ne cache pas sa joie. "Après deux mois d’enquête, la cave de l’Auberge du Père Bise a retrouvé une partie de son patrimoine historique", écrit sur sa page Facebook le chef doublement étoilé de Talloires. "C’est avec beaucoup d’émotions que nous vous annonçons que plus de 200 grands crus classés d’exception dont Château Yquem, Domaine de la Romanée Conti, Petrus, Château Mouton Rotschild, Château Lafite Rotschild, Château Haut-Brion, Domaine Guigal, Château Margaux sur les 320 bouteilles volées ont retrouvé leur place au cœur de l’auberge." 

Nous tenons à remercier chaleureusement la Compagnie de gendarmerie départementale d’Annecy et plus particulièrement la Brigade de recherches pour son professionnalisme. C’est grâce à leur détermination qu’un siècle de travail vient d’être sauvé." - Jean Suplice, chef de l’Auberge du Père Bise à Talloires 

Jean Sulpice (à gauche) pose avec les gendarmes qui ont mené l'enquête sur le vol de grands crus dans sa cave en janvier dernier. (photo Gendarmerie Nationale) - Aucun(e)
Jean Sulpice (à gauche) pose avec les gendarmes qui ont mené l'enquête sur le vol de grands crus dans sa cave en janvier dernier. (photo Gendarmerie Nationale) -

Le 7 février dernier, la cave de Jean Sulpice avait été cambriolée. Le butin était important. Trois cent vingt bouteilles dérobées pour un préjudice de 400.000€. Chargée de l’enquête, la gendarmerie d’Annecy cible rapidement une équipe composée d’hommes originaires de la banlieue lyonnaise. Ils sont tous déjà connus pour le vol de vins de grands crus. 

Mercredi matin, une opération mobilisant une centaine de gendarmes est lancée dans différents quartiers de la banlieue lyonnaise pour interpeller huit suspects, cambrioleurs et receleurs. Les perquisitions permettent de retrouver une partie des bouteilles volées ainsi que 25.000 euros et 4000 francs suisses. 

Les huit hommes interpellés ont été placés en détention provisoire en attendant leur jugement. Ils encourent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.

Une bande spécialisée dans le vol de grands crus 

L’enquête des gendarmes d’Annecy (menée en collaboration avec la Cellule d'Observation et d'Appui judiciaire de la Haute-Savoie (CAJ/CDOS 74), l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), le Groupe d'observation recherche (GOS) de Lyon et la police genevoise) a mis en évidence d’autres vols du même type. Cette bande aurait commis six autres cambriolages à Anse (69), La Tour-du-Pin (Isère), Viuz-en-Sallaz (Haute-Savoie), Amancy (Haute-Savoie), Argonay (Haute-Savoie) et Manigod (Haute-Savoie). Une cinquantaine de bouteilles issues de ces vols ont également été retrouvées.