Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La garde à vue de Jean-Vincent Placé pour violence en état d'ivresse et insulte raciste prolongée

jeudi 5 avril 2018 à 8:29 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2018 à 19:56 Par Germain Arrigoni, France Bleu Paris et France Bleu

L'ancien secrétaire d'État Jean-Vincent Placé a été arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi et mis en garde à vue à Paris pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", "insulte à caractère raciale" et "violence sans incapacité commise en état d'ivresse".

Jean-Vincent Placé en 2016
Jean-Vincent Placé en 2016 © AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Il est soupçonné d'outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique, d'insulte à caractère racial et violence sans incapacité commise en état d'ivresse.

2,5 grammes d'alcool dans de sang

Le parquet de Paris a décidé de prolonger la garde à vue de Jean-Vincent Placé ce jeudi soir. L'ancien secrétaire d'Etat et ex-sénateur de l'Essonne a été interpellé et mis en garde à vue au commissariat du 5e arrondissement de Paris dans la nuit du 4 au 5 avril, selon franceinfo.

De source policière, Jean-Vincent Placé, dont l'alcoolémie a été mesurée à 2,5 grammes d'alcool dans le sang, a insulté la cliente d'un bar du VIe arrondissement de la capitale qui avait refusé de danser avec lui. 

Insulte raciste envers le videur ?

Le videur a alors mis à la porte l'ancien sénateur qui, se présentant comme ministre, l'a menacé "de le renvoyer chez lui", a rapporté la source policière.

Alertés, les policiers ont été pris à partie verbalement à leur arrivée par l'ancien responsable politique qui a de nouveau évoqué ses anciennes fonctions avant d'être interpellé.

Depuis octobre 2015, Jean-Vincent Placé est le coprésident de l'Union des démocrates et des écologistes.

  - Visactu
© Visactu -