Faits divers – Justice

Jérôme Cahuzac devant les juges pour fraude fiscale

Par Géraldine Houdayer, France Bleu lundi 5 septembre 2016 à 7:35

Le procès de Jérôme Cahuzac, ouvert en février, reprend ce lundi.
Le procès de Jérôme Cahuzac, ouvert en février, reprend ce lundi. © Maxppp - OLIVIER LEJEUNE

Le procès de l'ancien ministre du Budget s'ouvre ce lundi à Paris. La révélation de ses comptes cachés, il y a quatre ans, a déclenché le scandale le plus retentissant du quinquennat de François Hollande.

A son poste de ministre du Budget, il chassait les fraudeurs. Sauf qu'il détenait lui même plusieurs comptes cachés à l'étranger. Jérôme Cahuzac comparaît ce lundi devant la justice, près de quatre ans après avoir déclenché le plus retentissant scandale du quinquennat HollandeL'audience, interrompue en février, reprend ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris. Le procès va durer 10 jours.  Jérôme Cahuzac est jugé pour fraude fiscale, blanchiment et pour avoir "minoré" sa déclaration de patrimoine en entrant au gouvernement en mai 2012.

La République exemplaire écornée 

La démission de l'ancienne étoile montante socialiste, en mars 2013, puis ses aveux en avril, ont fait tanguer le gouvernement, écorné la "République exemplaire" voulue par François Hollande.  Patricia, l'ex-épouse de Jérôme Cahuzac, est jugée avec lui ce lundi. Ils risquent une peine de sept ans de prison et un million d'euros d'amende. La discrète banque genevoise Reyl comparaît aussi, comme personne morale, ainsi que le banquier suisse François Reyl et l'ex-avocat Philippe Houman, qui conseillaient le couple.

Dans les années 90, l'argent coule à flots 

L'affaire débute en décembre 2012, quand le site d'information Mediapart révèle l'existence d'un compte caché, d'abord en Suisse puis à Singapour, de Jérôme Cahuzac. Le mois suivant, le parquet ouvre une enquête. Elle fait apparaître les mécanismes d'une fraude fiscale "obstinée", "sophistiquée" et "familiale". A l'origine de cette entreprise, Jérôme Cahuzac, chirurgien de formation, et sa femme dermatologue qui ont tenu ensemble une clinique spécialisée dans les implants capillaires avant de se séparer. Au début des années 90, l'argent coule à flot, entre les règlements des riches patients de la clinique et les lucratives activités de conseil de Jérôme Cahuzac, qui, après un passage au cabinet du ministre de la Santé Claude Evin, propose son expertise à des laboratoires pharmaceutiques.

Un premier compte chez UBS en 1992 

Un premier compte est ouvert par un "ami" en 1992 à UBS, puis un autre au nom de Cahuzac lui-même l'année suivante. En 1998, tous les avoirs sont transférés chez Reyl. Quand le secret bancaire suisse commence à se fissurer en 2009, les 600.000 euros que détient Jérôme Cahuzac prennent la route de Singapour, en faisant un détour par une société-écran panaméenne puis une autre aux Seychelles. Même les comptes de la mère de l'ex-ministre serviront à "blanchir" les chèques de clients de la clinique.

En février, le couple Cahuzac avait tenté d'échapper aux poursuites pour fraude fiscale, dénonçant une "double peine" alors qu'ils avaient déjà accepté un redressement fiscal majoré de 2,3 millions d'euros.

La descente aux enfers de Jérôme Cahuzac. - Aucun(e)
La descente aux enfers de Jérôme Cahuzac. -

Partager sur :