Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jeune femme étranglée à Saint-Dié-des-Vosges : son ex beau-père interpellé

Un homme a été interpellé ce vendredi 22 mai, soupçonné d'avoir tué l'ancienne compagne de son fils à Saint-Dié des-Vosges. Elle l'hébergeait depuis le début du confinement.

L'enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire de Nancy
L'enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire de Nancy © Maxppp - Alexandre MARCHI

Il a immédiatement reconnu les faits. Un homme a été interpellé ce vendredi 22 mai en Moselle, près de trois semaines après la mort de son ancienne belle-fille. Le corps de la jeune femme de 25 ans a été découvert début mai, en état de décomposition avancée, dans un appartement du quartier Kellermann à Saint-Dié-des-Vosges. Le suspect a indiqué l'avoir étranglée à l'aide d'un câble de téléphone portable. "Le motif reste lui à déterminer", précise le procureur d'Epinal.

Une situation familiale atypique

C'est la demi-sœur de la jeune Vosgienne qui a signalé sa disparition le 6 mai dernier, inquiète de ne pas avoir de nouvelles depuis plusieurs jours. La disparue, maman d'un enfant de quatre ans, hébergeait depuis le début du confinement, le père de son ancien compagnon, sorti de prison quelques mois plus tôt. L'ADN de cet homme a été retrouvé sur le câble du chargeur ainsi que sur un préservatif usagé jeté dans l'appartement. 

Le suspect, dont l'âge n'a pas été précisé, a été localisé à Paris puis à Metz via son téléphone portable, avant d'être finalement interpellé à Moulins-lès-Metz. Il était sorti de prison en septembre 2019, après 16 années de réclusion pour un meurtre commis en 2003, à Nancy. Il avait appelé son fils, le père de l'enfant, le 5 mai dernier pour qu'il vienne le récupérer, indiquant qu'il ne parvenait pas à s'en occuper. 

Il a été mis en examen pour "meurtre commis en état de récidive légale". La police judiciaire de Nancy est en charge de l'enquête. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess