Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Jeune homme tué à Nantes : le policier affirme finalement avoir tiré "par accident"

vendredi 6 juillet 2018 à 14:35 Par Viviane Le Guen, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Le policier auteur du tir ayant provoqué la mort d'un jeune homme de 22 ans, mardi soir, dans le quartier du Breil à Nantes a changé sa version des faits durant sa garde à vue. Il a affirmé avoir tiré "par accident" et non par légitime défense rapporte son avocat ce vendredi.

 Environ 1200 personnes ont participé à la marche blanche dans le quartier du Breil à Nantes, en hommage à Aboubakar Fofana, tué, mardi 3 juillet, lors d’un contrôle policier.
Environ 1200 personnes ont participé à la marche blanche dans le quartier du Breil à Nantes, en hommage à Aboubakar Fofana, tué, mardi 3 juillet, lors d’un contrôle policier. © Maxppp - Jerome Fouquet

Placé en garde à vue depuis jeudi pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner", le policier qui a mortellement blessé Aboubacar Fofana, mardi, a admis avoir menti indique son avocat ce vendredi. 

"Il a reconnu avoir fait une déclaration qui n'était pas conforme à la vérité" lors de sa première audition, a déclaré à l'AFP Laurent-Franck Lienard. Le fonctionnaire avait assuré avoir agi en situation de légitime défense. Il affirme maintenant avoir tiré "par accident". Il devrait être "déféré dans l'après-midi" devant le parquet a précisé son avocat.

"Le policier déféré dans l'après-midi"

Le jeune homme de 22 ans, sous le coup d'un mandat d'arrêt pour "vol en bande organisée, recel et association de malfaiteurs", a été touché par le tir du policier alors qu'il effectuait une marche arrière pour fuir un contrôle de police. Blessé au cou, il est décédé à l'hôpital.

Pour la troisième nuit consécutive, Nantes a été le théâtre de violences urbaines, avec de nombreux incendies et de nouveaux quartiers touchés dans la nuit de jeudi à vendredi. La voiture du maire de Nantes, Johanna Rolland, a notamment été incendiée.