Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Municipales: un repas gratuit pour vaincre l'abstention

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Citoyen engagé, Sofiane Selouah propose à ses clients un repas gratuit dans son restaurant, le "XI" à Nancy. Une condition cependant: s'inscrire sur les listes électorales en vue des élections municipales de mars 2020. L'objectif: lutter contre l'abstentionnisme.

Carte d'électeur - illustration
Carte d'électeur - illustration © Radio France - Antoine Balandra

Nancy, France

Au cœur du vieux Nancy, rue Saint-Michel, Sofiane Selouah se lance dans la campagne municipale. Pas en tant que candidat mais en tant que citoyen engagé. Ce jeune restaurateur de 27 ans, installé depuis 3 mois, sert des burgers, des pâtes, des paninis au "XI". Mais en vue des élections municipales, il en offre également. 

Il lance en effet l'opération "une inscription sur les listes, un repas". Une idée qui permet à tout ceux qui s'inscrivent sur les listes de bénéficier d'un repas gratuit, sur présentation de la nouvelle carte d'électeur. 

Contre l'abstention, la nécessité d'un "déclic"

A Nancy, un habitant sur deux est inscrit sur les listes, selon la mairie. Pour ce gérant, l'offre vise principalement les jeunes, chez qui l'abstention est la plus élevée. "L'idée était d'inciter les jeunes et les moins jeunes à aller voter, car le vote est un droit que l'on a et que l'on utilise de moins en moins souvent" regrette Sofiane Selouah. "Dans certains pays, ce droit n'existe pas et ici des gens ne s'en servent pas." A ceux qui ne croient plus dans l'importance du vote, le restaurateur répond qu'il faut rester optimiste : "il ne faut pas désespérer, c'est justement les plus jeunes qui doivent être la base d'un renouveau. On est pas leur parents, on est pas la pour les éduquer mais essayer de faire en sorte qu'il y ait un déclic."

"Chacun à son échelle peut faire quelque chose"

Sofiane Selouah croit dans le vote comme moyen de faire bouger les choses. Il définit son acte comme un acte citoyen: "chacun à son échelle peut faire quelque chose. Moi par exemple je fais à manger, donc j'en offre pour motiver." Il l'affirme, c'est un geste désintéressé avant d'être une offre purement commerciale. Il avoue quand même que si son offre rencontrait un franc succès, il "galérerait" un peu: "si ça motive une centaine de personne par jour, je suis pas sûr de tenir le rythme, mais on verra" conclut-il avec le sourire. 

Reportage Corentin Bemol.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu