Faits divers – Justice

Jœuf : la famille de Luca attaque l'Etat

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu samedi 24 septembre 2016 à 16:37

L'immeuble au pied duquel le petit Luca a été poignardé
L'immeuble au pied duquel le petit Luca a été poignardé © Radio France - Johann Burgell

Les parents de Luca, poignardé à mort en octobre 2015 à Jœuf par un homme souffrant de troubles psychiatriques, assignent l'Etat en justice. Selon eux, le meurtrier présumé de leur enfant aurait dû être suivi médicalement après une condamnation pour violences en 2013.

Un an après la mort de Luca, ses parents ont décidé d'assigné l'Etat en justice. Leur fils n'avait que 7 ans lorsqu'il a été poignardé en pleine rue, près de son domicile de Jœuf (Meurthe-et-Moselle) par un homme atteint de troubles psychiatriques. Or, l'individu, âgé de 31 ans et lui aussi habitant de la commune, avait déjà été condamné pour des faits de violence en 2013 dans le Vaucluse. Pour la famille du petit garçon, il aurait dû, dés ce moment là, faire l'objet d'un suivi médical.

"En 2013, il souffrait déjà de troubles psychiatriques, indique l'avocat des parents, maître Xavier Iochum, la justice est passé à côté de quelque chose." Il précise avoir saisi le Tribunal de Grande Instance de Briey.

Xavier Iochum, avocat des parents de Luca

Par ailleurs, la famille de Luca attend toujours de savoir si le meurtrier présumé de l'enfant sera, ou non, jugé devant une cour d'assise. Cela dépendra des résultats de la contre-expertise psychiatrique confiée par le juge d'instruction en charge du dossier à un collège d'experts. Une première expertise, en juin dernier, avait déclaré l'homme irresponsable pénalement. Xavier Iochum dénonce les lenteurs de la justice : "Quand on est parents et victimes de choses atroces, on aimerait avoir des réponses rapides." Mis en examen et écroué à Nancy, il risque, s'il comparaît, la réclusion criminelle à perpétuité.

Partager sur :