Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Joggeuse de Bouloc : à la veille du procès en appel, la sœur de Patricia Bouchon espère des aveux

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le procès en appel de Laurent Dejean débute ce lundi devant la cour d'assises du Tarn à Albi. Le quadragénaire est accusé du meurtre de Patricia Bouchon le jour de la Saint Valentin, le 14 février 2011, à Bouloc, au nord de Toulouse. Il nie les faits. La famille de la victime espère des aveux.

Sandra Damiano la sœur de Patricia Bouchon sera présente à l'audience pendant les deux semaines du procès en appel à Albi.
Sandra Damiano la sœur de Patricia Bouchon sera présente à l'audience pendant les deux semaines du procès en appel à Albi. © Radio France - Pascale Danyel

Une nouvelle épreuve débute demain lundi pour la famille de Patricia Bouchon. Deux semaines d'un second procès qui s'annonce éprouvant devant la cour d'assises du Tarn à Albi. La mère, le frère, la sœur, la fille et l'époux de celle que l'on surnomme "la joggeuse de Bouloc" veulent des réponses. Que s'est-il passé ce matin de 2011 alors que la mère de famille, secrétaire dans un cabinet d'avocats, était partie faire son footing matinal dans cette petite commune au nord de Toulouse ? Son corps a été retrouvé un mois et demi plus tard, dissimulé sous un pont à une dizaine de kilomètres du lieu de la disparition, à Villematier

Le procès en première instance du meurtrier présumé Laurent Dejean, interpellé 32 mois après les faits, n'a pas permis d'apprendre les circonstances du meurtre. L'accusé se dit étranger aux faits reprochés. Les parties civiles espèrent des aveux. 

A l'occasion du premier procès devant la cour d'assises de Haute-Garonne en 2019, France Bleu Occitanie avait publié cette vidéo retraçant les grandes étapes de cette affaire hors norme :

"Que monsieur Dejean nous regarde et nous dise pourquoi ?"

Sandra Damiano, l'unique sœur de Patricia Bouchon, dit qu'elle "aimerait les aveux de monsieur Dejean, qu'il nous regarde et qu'il nous dise pourquoi la vie de ma sœur a basculé ce 14 février jour de la Saint-Valentin". A l'époque Sandra Damiano vit en région parisienne. La disparition de sa sœur agit sur elle comme un déclic, elle vient s'installer dans la ville rose et n'a cesse de chercher des réponses aux questions qui la hante : "qu'il nous dise ce qu'il s'est passé, sa version à lui. En six années d'incarcération, je pense qu'il a eu le temps de réfléchir. On a besoin de se parole pour faire le deuil et savoir ce qu'il s'est passé. On en est au deuxième procès, ça fait dix ans, et nous aussi on a envie d'avancer dans notre vie future."

"Pourchassée comme une proie"

Le meurtre de Patricia Bouchon a ému toute une région, jusqu'à entraîner un tourisme morbide au cimetière où la mère de famille a été enterrée. Sandra Damiano se souvient d'une rencontre inopportune dans les allées du cimetière Lalande à Toulouse où une curieuse demandait son chemin. Sur son téléphone portable Sandra Damiano conserve une photo de sa sœur en médaillon, souriante. Quand les médias la sollicite pour une interview, elle accepte volontiers et fait entendre sa voix : "Pourquoi ce lundi matin Laurent Dejean se trouvait là ? Pourquoi son chemin a t'il croisé celui de ma sœur ? Est-ce-que la silhouette de ma sœur en pleine nuit a eu une quelconque résonance pour lui ?".  

Et de conclure : "Il l'a pourchassé comme on pourchasse une proie, comme un chasseur suit sa proie en pleine nuit, elle a été acculée, elle n'a pas eu de moyens de s'échapper."

La tombe de Patricia Bouchon, cimetière Lalande à Toulouse.
La tombe de Patricia Bouchon, cimetière Lalande à Toulouse. © Radio France - Pascale Danyel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess