Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Joggeuse percutée mortellement à la base de Mont-de-Marsan : le conducteur jugé pour homicide involontaire

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gascogne, France Bleu

Mardi soir, une jeune femme de 24 ans a été percutée par une voiture alors qu'elle faisait son jogging dans la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Le conducteur assure ne pas l'avoir vue. Il sera jugé le 25 avril pour homicide involontaire.

La victime, tout comme le conducteur du véhicule, était militaire à la base aérienne de Mont-de-Marsan
La victime, tout comme le conducteur du véhicule, était militaire à la base aérienne de Mont-de-Marsan © Maxppp - MAXPPP

Mardi 23 février vers 19h15, alors qu'elle faisait son jogging dans la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan, une jeune femme militaire de 24 ans a été très gravement blessée, percutée par une voiture. Son décès a été constaté jeudi. Selon le procureur de la République de Mont-de-Marsan, le conducteur, militaire lui aussi, sera jugé pour homicide involontaire. Il conduisait sous l'emprise de l'alcool avec son véhicule personnel. C'est lui qui a porté les premiers secours à la jeune femme, après l'avoir percutée avec son véhicule.

L'accident s'est produit près du rond-point de l'échassier, à l'intérieur de la base aérienne. "Les faits ont eu lieu dans une partie assez isolée, sur une route qui fait le tour de la base" précise Olivier Janson procureur de la République de Mont-de-Marsan. 

Le conducteur assure ne pas avoir vu la joggeuse

Le conducteur, qui avait passé la journée à l'extérieur de la base, a décidé de s'y rendre pour récupérer des affaires personnelles. Une fois à l'intérieur de la BA118, il a fauché la jeune femme de 24 ans, alors qu'elle était en train de faire du jogging. La victime a été percutée par l’arrière. Son corps a ensuite heurté le capot de la voiture puis le pare-brise, selon le procureur de la République. 

Des analyses sanguines ont montré que le conducteur, né en 1993, était ivre : il avait 1 gramme d'alcool par litre de sang. Il assure ne pas avoir vu la joggeuse. Le parquet de Mont-de-Marsan annonce ce vendredi que c'est le conducteur qui a appelé les secours. C’est d'ailleurs lui qui a porté les premiers secours à la victime, gravement blessée, en pratiquant un massage cardiaque. La victime a ensuite été transportée vers l’hôpital, alors qu'elle se trouvait dans un état désespéré. Elle est finalement décédée jeudi matin. Auparavant l'Armée de l'air a affrété un avion pour que les parents puissent voir leur fille une dernière fois, à l'hôpital.

Déjà condamné en 2013

L'automobiliste, qui travaillait au dépôt aux essences des armées à la BA118 de Mont-de-Marsan, n'était pas en service au moment des faits. Il se déplaçait en voiture pour aller chercher des effets personnels, selon le parquet de Mont-de-Marsan. Placé en garde à vue aussitôt après l'accident, il a été présenté au parquet jeudi soir, où une comparution à délai différé lui a été signifiée : il sera jugé le 25 avril prochain pour l'accident de la base. Dans l'attente, il a été libéré et placé sous contrôle judiciaire. 

Cet homme avait déjà été condamné en 2013 pour blessures involontaires alors qu’il conduisait alcoolisé, et son permis lui avait alors été retiré pour quelques mois.

Grande sportive et parcours professionnel brillant 

La victime, Marion Aubert, âgée de 24 ans, était une ancienne "élève brillante", selon le procureur de la République de Mont-de-Marsan. Elle avait le grade de lieutenant, avait suivi des classes préparatoires de maths sup et maths spé et est sortie major de sa promotion d'officier mécanicien. Grande sportive, elle était licenciée au Stade Montois Tennis, qui lui a rendu hommage : "Joueuse de fond de court, très tonique, elle usait ses coéquipières d’entraînement par sa détermination à frapper dans la balle avec une intensité de 100% voire plus." Elle était également adhérente du Stade Montois Badminton.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess