Faits divers – Justice

Accusé de viol par son ex-femme Adeline Blondieau, Johnny Hallyday nie

Par Marina Cabiten, France Bleu mercredi 23 septembre 2015 à 8:29

Adeline Blondieau
Adeline Blondieau © Max PPP

L'actrice Adeline Blondieau, mariée deux fois à Johnny Hallyday, l'a accusé ce mardi au tribunal correctionnel de Paris de l'avoir violée lorsqu'elle était adolescente. Des allégations ne pouvant faire l'objet de poursuites, en raison du délai de prescription.

C'est une plainte en diffamation qu'examinait mardi le tribunal correctionnel de Paris, une plainte déposée par Adeline Blondieau contre Johnny Hallyday et Amanda Sthers. L'actrice attaque trois passages de leur livre "Dans mes yeux", paru en 2013, dans lequel le chanteur dresse un portrait peu flatteur ('infidèle", "hystérique") de celle à qui il a été marié deux fois. Contre toute attente mardi en pleine audience, Adeline Blondieau a accusé la star de l'avoir violée lorsqu'elle avait "14 ans, 15 ans". 

"Il a abusé de moi"

Surtout connue pour son rôle dans la série "Sous le soleil" et pour ses unions avec le rockeur, Adeline Blondieau a affirmé que ce dernier était "alcoolique et violent". Il l'aurait "violée" chez ses parents, "un secret très violent" qu'elle ne comptait pas révéler avant ce procès en diffamation selon son frère et avocat Me Alexandre Blondieau. La défense de Johnny Hallyday, Me Arnaud Albou, a déclaré dans sa plaidoirie que "nous ne pourrons jamais savoir qui dit la vérité". 

Johnny m'a violée - Adeline Blondieau

Des faits prescrits

Ces déclarations ne pourront pas être l'objet de poursuites judiciaires, car le délai de prescription est passé. Adeline Blondieau n'a jamais porté plainte pour ces accusations de viol. Concernant la plainte en diffamation qui était étudiée mardi, le jugement a été mis en délibéré au 3 novembre. L'avocat de l'actrice réclame 15.000 euros de dommages et intérêts.

Des accusations "sans fondement"

Le chanteur a répondu mercredi par la voix de son avocat Me Ardavan Amir-Aslani. Dans un communiqué, celui-ci "nie vigoureusement les allégations sans fondement prononcées à l’encontre de son client, par Madame Adeline Blondieau." "Madame Adeline Blondieau est coutumière de propos malveillants et répétitifs prononcés à l’encontre de mon client qui ne commentera pas ses nouvelles déclarations calomnieuses et grossières."