Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Alexia Daval : Jonathann nie avoir tué son épouse et accuse son beau-frère

mercredi 4 juillet 2018 à 16:14 - Mis à jour le mercredi 4 juillet 2018 à 18:17 Par Rachel Noël, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Jonathann Daval est revenu sur ses aveux devant le juge d'instruction de Besançon ce mercredi. Alors qu’en janvier, il avait avoué avoir tué son épouse Alexia à son domicile à Gray (Haute-Saône), il évoque désormais "un complot familial" et met en cause son beau-frère.

Jean Pierre et Isabelle Fouillot , les parents d'Alexia, sa sœur et son beau-frère reçus au Palais de Justice de Besançon
Jean Pierre et Isabelle Fouillot , les parents d'Alexia, sa sœur et son beau-frère reçus au Palais de Justice de Besançon © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Besançon, France

Cinq mois après avoir avoué, l’affaire Alexia Daval connaît un nouveau rebondissement. Cette fois, ce sont les déclarations de Jonathan Daval qui viennent tout bousculer. Entendu mercredi 27 juin devant le juge d’instruction de Besançon, l’informaticien est revenu sur ses aveux et accuse son beau-frère.  Selon lui, les proches d’Alexia, qui étaient convoqués ce mercredi 4 juillet par le juge d’instruction sont impliqués. 

L'avocat de Jonathan Daval, Randall Schwerdoffer, qui ne s'était pas exprimé depuis son audition du 27 juin, explique dans une déclaration : "Jonathann Daval conteste être l’auteur des faits d’homicide qu’on lui reproche sur la personne d’Alexia", sans donner plus de précision.

Un "complot familial"

Les parents d’Alexia Daval, sa sœur et son beau-frère ont pris connaissance ce mercredi des déclarations de Jonathann Daval lors de leur rendez-vous avec le juge d’instruction de Besançon.  Jonathann Daval se dit désormais innocent du meurtre de son épouse. Il accuse la famille de la jeune femme  et notamment son beau-frère. 

Il raconte qu’une dispute a éclaté au domicile de ses beaux-parents, le soir du vendredi 27 octobre 2017. L'époux de sa belle-sœur Stéphanie, Grégory Gay aurait étranglé Alexia en voulant la calmer, suite à une crise d’hystérie. Toujours selon ses déclarations, l’ensemble de la famille aurait décidé de ne rien dire. A la sortie du cabinet du juge d'instruction, le beau-frère a nié formellement les accusations.

Le 30 janvier dernier, Jonathan Daval avait avoué avoir tué son épouse suite à une dispute conjugale. Jonathann Daval avait affirmé, en janvier, avoir étranglé sa femme. Il avait d'abord essayé de faire croire à sa disparition lors d'un jogging, en octobre 2017. Il est mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire depuis le 30 janvier 2018.

Il est incarcéré dans l’unité psychiatrique de la maison d’arrêt de Dijon, en raison de sa fragilité psychologique.