Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Joué-lès-Tours : des policiers pris à partie par une quarantaine d'individus

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Un banal contrôle routier a dégénéré dans la nuit de vendredi à samedi, dans le quartier de la Rabière, à Joué-lès-Tours. Pendant près d'une heure, des policiers ont été la cible de jets de pierres par une quarantaine d'individus. Il n'y a pas eu de blessés parmi les forces de l'ordre.

Plusieurs véhicules ont été endommagés
Plusieurs véhicules ont été endommagés © Radio France - Julien Pasqualini

Joué-lès-Tours, France

Vers minuit, un automobiliste refuse de s'arrêter lors d'un contrôle routier effectué dans le quartier de la Rabière, à Joué-lès-Tours. Plus précisément, rue de la Rotière, au niveau de l'arrêt de tramway du même nom. Les policiers le poursuivent jusqu'au centre commercial de la Rabière. L'automobiliste, a priori bien connu des habitants, appelle plusieurs de ses amis pour le défendre. Une quarantaine d'individus masqués arrivent.

Le récit de cette nuit de violence à Joué-lès-Tours, par Jérôme Collin

Ils lancent plusieurs projectiles sur les forces de l'ordre. Des pavés, des pierres. Personne n'est blessé, mais deux voitures sont endommagées. Il faut le renfort d'une vingtaine de policiers supplémentaires pour que le calme revienne, autour de 2 heures du matin, mais aucune interpellation n'a été effectuée pour le moment, sauf l'automobiliste qui tentait de s'enfuir.

La réaction de Thomas Bertoncini, sous-préfet d'Indre-et-Loire

Frédéric Augis, le maire de Joué-lès-Tours, ne veut pas stigmatiser les habitants du quartier de La Rabière. Mais il va réagir dans les prochains jours, en concertation avec la police et les riverains.

Frédéric Augis, maire de Joué-lès-Tours

Ces incidents sont fermement condamnés par la préfecture d'Indre-et-Loire.

Choix de la station

France Bleu