Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Joué-les-Tours : l'ex-mari suspecté d'être l'auteur de l'incendie volontaire

mercredi 9 mai 2018 à 15:29 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Après l'incendie d'une maison à Joué-les-Tours dans la nuit de vendredi à samedi, l'enquête avance. L'ancien conjoint de la locataire est suspecté d'avoir mis le feu volontairement. Violent, il avait pourtant interdiction d'approcher son ex-femme.

L'homme de 35 ans a été incarcéré
L'homme de 35 ans a été incarcéré © Maxppp - Alexis Sciard/IP3/Maxppp

Joué-lès-Tours, France

Un homme de 35 ans est en prison ce mercredi, en marge de l'incendie volontaire d'une maison de Joué-les-Tours en fin de semaine dernière. La locataire ainsi que ses deux filles étaient heureusement absentes de l'habitation au moment du sinistre qui a détruit le logement. Le suspect, qui a été incarcéré en marge de cette affaire, est l'ex-conjoint de la victime. Il n'y a pas encore de preuves précises qui permettrait de le confondre. 

Le ton monte avant l'incendie

L'homme n'a pas reconnu les faits pendant sa garde à vue, et la police poursuit ses investigations pour déterminer notamment son emploi du temps précis. Il fait cependant figure de suspect numéro 1. Il s'agit en effet de l'ex-conjoint de la victime, il est venu la voir vendredi dernier, et visiblement le ton est monté. Curieusement, c'est dans la nuit de vendredi à samedi que le feu s'est déclaré. Une porte a été fracturée. 

Cet homme de 35 ans n'a pourtant pas le droit de s'approcher de son ex-femme suite à des violences conjugales en mars dernier. Il devait d'ailleurs comparaître très prochainement devant la justice mais l'audience a été reportée avec la grève des avocats et des magistrats.  Il a été incarcéré, mais devrait rapidement sortir de prison.  La victime et ses deux enfants ont été relogés par ses parents qui lui louaient déjà la maison de Joué-les-Tours.

Appel à la solidarité

Pour venir en aide à cette femme ainsi qu'à ses deux enfants qui n'ont plus de vêtements, un financement participatif a été lancé.