Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Canicule : 78 départements en vigilance orange, "le recours au soin commence à augmenter"
Faits divers – Justice

Joué-les-Tours : la ville va porter plainte après l'agression devant Bulle d'O

-
Par , France Bleu Touraine

Après l'agression d'un vigile devant Bulle d'O mardi dernier, le calme est revenu à la piscine de Joué-les-Tours. La ville a décidé de porter plainte, et refuse de faire un amalgame avec les violences qui ont eu lieu ponctuellement dans le quartier de la Rabière.

La mairie de Joué-les-Tours a décidé de porter plainte suite à l'agression de mardi
La mairie de Joué-les-Tours a décidé de porter plainte suite à l'agression de mardi © Maxppp - Vincent Peirera/Midi Libre

Joué-lès-Tours, France

La mairie de Joué les Tours va porter plainte ce vendredi matin, après la rixe survenue mardi dernier devant la piscine Bulle d'O. Dans cette bagarre, un vigile a été blessé à la tête par un groupe d'une cinquantaine d'individus venus là pour en découdre. Par ailleurs, une enquête a aussi été ouverte par le parquet de Tours, et aucune interpellation n'avait encore eu lieu jeudi soir.

Ces dernières semaines, les dispositions prises dans le quartier ont permis d'instaurer un calme relatif - Lionel Audiger, adjoint à la sécurité à la mairie de Joué-les-Tours

La piscine Bulle d'O, à Joué-les-Tours, a accueilli normalement les nageurs, durant toute la journée de jeudi. Le calme est visiblement revenu à la piscine,  après les incidents violents qui ont eu lieu mardi, vers 19h. Au moment de la fermeture, une cinquantaine d'individus menaçant sont venus s'en prendre à un vigile qui avait expulsé l'un d'entre eux, quelques heures plus tôt, parce qu'il se conduisait mal. L'employé a été blessé, une porte cassée, et il a fallu confiner une vingtaine de personnes dans l'établissement pendant une heure. Pour autant, selon Lionel Audiger, l'adjoint en charge de la sécurité, cet incident n'est pas comparable avec les violences qui ont eu lieu ponctuellement ces derniers mois dans le quartier de la Rabière,  des violences marquées notamment par l'incendie de dizaines de voitures et d'un foyer pour jeunes. Vu les événements de mardi, on pense plus à un règlement de compte. L'enquête le dira. Je note que ces dernières semaines, les dispositions prises dans le quartier ont permis d'instaurer un calme relatif.