Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Poitiers : début du grand déménagement du Palais de Justice vers la nouvelle cité judiciaire

-
Par , France Bleu Poitou

C'est à partir de ce lundi que débute le grand déménagement de la justice à Poitiers. D'ici à la mi avril, l'ensemble des juridictions et des personnels auront quitté l'ancien palais ou leurs annexes pour la nouvelle cité judiciaire, abritée dans l'ex-lycée des Feuillants.

La nouvelle cité judiciaire de Poitiers
La nouvelle cité judiciaire de Poitiers © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers, France

Un tel déménagement reste rare. Le dernier en date en France est celui du palais de justice de Paris. Alors pour Poitiers, l'opération sera bien sur de bien plus faible ampleur mais elle va s'étaler sur quinze jours. Un délai court car les déménageurs vont devoir faire voyager plus de 1300 mètres cube de dossiers, de matériels informatiques et de mobiliers selon un calendrier très précis. C'est la cour d'appel de Poitiers qui, la première, va s'installer dans la nouvelle cité judiciaire. Cinq jours sont prévus pour son installation. 

Dans la même semaine le service d'administration régional, les Prud'hommes et le tribunal de commerce vont eux aussi emménager dans leurs nouveaux locaux. La deuxième semaine ce sera au tour, des tribunaux de grande instance, d'instance et pour enfants de s'installer dans l'ancien lycée !

Un déménagement sensible

Certains dossiers nécessitent des précautions particulières. Il y a déjà toutes les affaires dites "vivantes", entendez pas encore jugées ou en cours d'instruction.  Inutile de dire qu'il serait préjudiciable qu'un carton se perde. Précautions encore plus importantes pour les scellés. Tous ces objets saisis sur des scènes crimes : des armes, des objets et autres pièces à conviction. En volume, cela représente 130 mètres cube qui seront transportés à part et sous escorte.

La continuité de la justice assurée 

Ce déménagement va avoir des conséquences sur les audiences. Mais ce sera limité. Ainsi, les audiences correctionnelles comme civiles auront lieu dans l'ancien tribunal jusqu'au 5 avril. En revanche, rien la semaine suivante à l'exception des dossiers de comparution immédiate. Pour ce qui est de la cour d'appel, la chambre correctionnelle tiendra sa première audience à peine les cartons déballés, c'est à dire le 4 avril et ensuite fonctionnement normal la semaine suivante. 

Reste un problème de taille : le stationnement : les travaux de restaurations du parking situé en face de la nouvelle cité judiciaire ne sont toujours pas terminés (fin du chantier annoncée le 30 avril). Et de toute façon, sa capacité sera largement insuffisante tout comme la desserte bus : deux bus par heure sont prévus.

Choix de la station

France Bleu